Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Forte présence de l’USFP au Conseil provincial de Guelmim




L'Union socialiste des forces populaires (USFP) est arrivé en tête des élections des membres du Conseil provincial de Guelmim, à l'issue de l'opération de vote, qui s'est déroulée jeudi, en remportant 7 sièges sur un total de 13, soit 53,85 %.
Le parti de la rose a obtenu lors de ces élections, dont le taux de participation a atteint 99,40%, 184 voix sur les 329 exprimées.
En deuxième position arrive le Parti de l'Istiqlal (PI) avec deux sièges (15,38%), suivi du parti de la justice et du développement (PJD), du Parti authenticité et Modernité (PAM), du Rassemblement national des indépendants (RNI) et des Sans appartenance politique (SAP) avec un siège chacun, soit un taux de 7,69%.
Selon les résultats proclamés par la wilaya de la région, le PI a obtenu 47 voix, suivi du RNI avec 31 voix, du PJD (30 voix), du PAM (21 voix) et des SAP avec 16 voix.
Au total 330 grands électeurs sur les 332 conseillers des 18 communes rurales et deux communes urbaines, ont participé à l'élection du Conseil provincial de Guelmim.
La province, dont la superficie est de 10.783 m2, inclut les villes de Guelmim et Bouizakarne, ainsi que trois arrondissements: Bouizakarne, Guelmim et Laqsabi.
Selon le dernier recensement général de la population et de l'habitat, la province de Guelmim compte 187.808 habitants, dont 26% de ruraux (48.562 personnes).
Par ailleurs, le Parti authenticité et Modernité (PAM) a remporté 282 sièges à l'issue de l'élection des membres des conseils préfectoraux et provinciaux qui s'est déroulée jeudi à travers le Royaume, se plaçant en tête avec 20,66%, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.
L'opération de vote s'est déroulée dans "de bonnes conditions" avec la participation de 29.706 électeurs sur un total de 30.662 conseillers communaux, soit 96,88%, précise le communiqué, rappelant que le nombre de candidatures pour ce scrutin indirect s'est élevé à 8815 réparties sur 490 listes pour 1.365 sièges à pourvoir, soit plus de 6 candidatures par siège en moyenne.
Les résultats font ressortir que le PAM a remporté 282 sièges (20,66%), suivi du Parti de la justice et du développement avec 219 sièges (16,04%), du Parti de l'Istiqlal (PI) avec 190 sièges (13,92%), du Rassemblement national des indépendants (RNI) avec 161 sièges (11,79%), du Mouvement populaire (MP) avec 129 sièges (9,45%).
L'Union socialiste des forces populaires (USFP) a obtenu 97 sièges (7,11%), le Parti du progrès et du socialisme (PPS) 68 sièges (4,98%), l'Union constitutionnelle (UC) 64 sièges (4,69%) et le Mouvement démocratique et social (MDS) 14 sièges (1,03%), alors que des candidats Sans appartenance politique (SAP) ont pu avoir 113 sièges (8,28%).
Les 28 sièges restants se répartissent entre 10 formations politiques.
Ces résultats demeurent provisoires dans l'attente de leur validation par les commissions de recensement conformément aux dispositions juridiques en vigueur.

La Rose à la tête des communes
de Figuig et de Boujniba


Mohamed Hekou de l'Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) a été élu, mercredi, président de la commune urbaine de Figuig.
M. Hekou a remporté 11 voix sur un total de 17 face à ses adversaires Elmostafa Guerrab, du Rassemblement national des indépendants (RNI), qui a obtenu 6 voix, et Mohamed Sahlaoui, du Parti de la justice et du développement (PJD), qui n'a déroché aucune voix.
Suite au scrutin du 4 septembre, l'USFP et le RNI avaient remporté 5 sièges chacun sur un total de 17 que compte la commune urbaine de Figuig, suivis des SAP (3 sièges), du Parti du progrès et du socialisme (PPS) avec 2 sièges et du Parti de l'Istiqlal et du PJD avec un siège chacun.
Par ailleurs, Sediq Hejri de l’USFP a été élu, mercredi, président du conseil municipal de la ville de Boujniba.
M. Hejri a obtenu 14 voix sur un total de 27, tandis que son adversaire Abdessamad Khenani du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a obtenu 13 voix.
Il a été procédé également à l'élection des membres du conseil municipal, dont six vice-présidents, à savoir Cherki El Yaziri 1er vice-président (PAM), Said Bechraoui, 2ème vice-président (PJD), Boukaleb Abdelmjid 3ème vice-président (PI), Chriki Moustapha 4ème vice-président (USFP), Mohamed Salil 5ème vice-président (PAM) et Bouchra Sakouti 6ème vice-président (PJD).
Moustapha Ghilam de l'USFP a été élu secrétaire du conseil avec 14 voix, tandis que Mme Meriem Hejri (USFP) a été élue secrétaire-adjoint en obtenant également 14 voix.
Suite au scrutin du 4 septembre, le PPS a décroché 13 sièges sur un total de 27 que compte le conseil municipal de Boujniba, suivi de l'USFP (7 sièges), du PAM (2), du PI (2), du PJD (2) et du RNI.

Samedi 19 Septembre 2015

Lu 1930 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs