Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Forte contribution des ingénieurs ittihadis à la reprise de l’initiative

La séance inaugurale sera présidée par le Premier secrétaire de l’USFP




Forte contribution des ingénieurs ittihadis à la reprise de l’initiative
Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, présidera la séance inaugurale du 2ème Congrès national des ingénieurs ittihadis qui se tiendra ce dimanche 1er juin au siège central du parti à Rabat. Le thème choisi pour cette importante étape organisationnelle est « L’ingénieur usfpéiste : une forte contribution à la reprise de l’initiative ».  Cette rencontre sera l’occasion de plancher sur nombre de questions qui revêtent une grande importance. Notamment, celles liées au rôle de l’ingénieur, à sa formation, à sa contribution aux besoins sectoriels et à sa présence dans les différentes sections du parti que compte le Royaume.  « Pour la reprise de l’initiative au sein du parti, nous avons pensé à créer des coordinations régionales bien organisées et disposant d’un programme annuel basé sur des objectifs à même d’inciter les ingénieurs à rejoindre le parti et y devenir des  acteurs efficients », tient à souligner Hicham Azmi, coordinateur du secteur des ingénieurs ittihadis à Casablanca. « L’ingénieur marocain, précise-t-il, est un acteur important dans la dynamique de croissance et de réalisation des infrastructures ». Et le même ingénieur ittihadi de préciser que « le but de l’organisation de ce deuxième Congrès national des ingénieurs ittihadis est de faire de ce secteur, un secteur structuré, efficient et à même d’apporter un plus à l’organisation du parti, via la prise en compte de son point de vue sur bon nombre de sujets». 
Pour sa part,  Abdenour Chaouni, coordinateur du secteur des ingénieurs ittihadis dans la région de Tanger-Tétouan a souligné qu’«il faut donner un contenu concret à la présence de l’ingénieur ittihadi au niveau de toutes les sections du parti et à travers toutes les régions du Royaume ». Car, dit-il, « bien qu’il y ait un nombre important d’ingénieurs actifs au sein de toutes les sections, il est nécessaire de développer et d’améliorer davantage leur action partisane. Pour cela, nous devons adopter une stratégie ayant pour objectif l’ouverture sur toutes les compétences nationales».
Même son de cloche du côté d’Ahmed Ouchen, membre de l’Union nationale des ingénieurs, qui tient à souligner que ce rendez-vous sera très enrichissant dans le sens où les ingénieurs ittihadis pourront apporter leurs points de vue scientifiques sur bon nombre de dossiers brûlants, à savoir le logement économique, les nouvelles énergies, entre autres.
Il convient de rappeler que dans le cadre des préparatifs du Congrès national du secteur des ingénieurs ittihadis, une réunion de la Commission préparatoire a été tenue au siège central du parti samedi dernier à Rabat. A cette occasion, ladite commission avait  demandé à l’ensemble des ingénieurs ittihadis des différentes régions du Maroc, de renforcer leur mobilisation afin de faire réussir cette importante étape organisationnelle.  

Naïma Charii
Samedi 31 Mai 2014

Lu 667 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs