Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Football professionnel à Kaboul : Petit miracle à la sauce afghane




Football professionnel à Kaboul : Petit miracle à la sauce afghane
Le sport comme pansement d'une société en déliquescence: l'idée n'est pas nouvelle, mais elle prend tout son sens en Afghanistan, un pays secoué par plus de 30 ans de guerre et de divisions ethniques, qu'un nouveau Championnat de football cherche à unifier.
La télé-réalité pour transformer des footballeurs du dimanche en professionnels reconnus, aux rétributions certes symboliques: seul un Etat comme l'Afghanistan, au niveau sportif aussi faible qu'homogène, pouvait y songer. Et il y est parvenu, pour promouvoir la compétition.
Depuis le 18 septembre, le coeur des Afghans bat pour leur nouveau Championnat de foot. L'Afghan Premier League (APL), créée ex-nihilo par des passionnés du ballon rond et soutenue financièrement par d'importants groupes locaux, a vu le jour.
Lors du match inaugural, les deux petites portes du non moins petit stade de la Fédération afghane de football avaient été prises d'assaut par une foule masculine et enfiévrée. Que la police avait calmée à coups de crosses de kalachnikovs.
Tous avaient fini par entrer dans l'enceinte de 3500 sièges, avec un bout de tribune réservé aux familles où les femmes peuvent s'assoir.
Tous les matches de l'APL sont retransmis en direct sur deux chaînes, l'une en dari, l'autre en pachtoune, les deux langues les plus parlées en Afghanistan. Une première dans ce pays, où une compétition méconnue et non diffusée préexistait à la nouvelle Ligue.
L'APL a vu les choses en grand pour l'événement. A commencer par Maïdan Sabz, "Terrain vert" en dari, le programme de télé-réalité visant à le promouvoir.
"L'émission a été formidablement bien accueillie. Nous avions 3 à 4000 candidats" pour chacune des huit équipes, représentant les principales zones du pays, s'est félicité Mokhtar Lashkari, son jeune producteur.
Après un premier écrémage hors caméra, les 30 meilleurs joueurs ont été départagés en prime time. Courses dans la boue, sauts poids aux pieds, exercices techniques ou conversations avec un psychologue étaient au programme. Chaque région avait accès aux émissions sur sa formation.
Les codes du reality-show ont été respectés, avec même l'installation d'une sorte de confessionnal.
Au final, trois des 18 membres de chaque formation ont été choisis par les sms du public. Les quinze autres par les entraîneurs.
Les heureux élus sont de toutes origines ethniques, quand ce critère est l'un des principaux facteurs de fragmentation de la société afghane, entre Pachtounes (dont les talibans sont issus), Tadjiks, Ouzbeks ou encore Hazaras.
"Cette compétition est un message d'unité pour l'Afghanistan", s'est félicité Saïd Shafir Gawari, un cadre de l'APL.
Face aux attentats suicides et aux bombes artisanales qui causent encore de nombreuses victimes civiles dans le pays, les organisateurs avaient des craintes légitimes à l'heure de rassembler des milliers de personnes dans un stade, même si toutes les rencontres devaient se dérouler à Kaboul, pour limiter les risques. Mais les talibans ont donné leur blanc-seing à l'APL.
Il est vrai que le football était un des rares événements à ne pas avoir été interdit lorsque les talibans étaient au pouvoir (1996-2001). Ceux-ci profitaient de l'engouement pour ce sport pour procéder à des châtiments ou des exécutions à la mi-temps des matches.

AFP
Mardi 16 Octobre 2012

Lu 309 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs