Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Football national: Une conception d’un système pour faire face à la crise 1/2




Football national: Une conception d’un système pour faire face à la crise 1/2
L’été s’installe, les vacances aussi, c’est l’heure des résultats scolaires de fin d’année…
Notre «Botola pro» a déjà pris fin et notre équipe nationale, elle, ne sera pas encore  une fois au rendez-vous du prochain Mondial 2014 au Brésil.
Les dirigeants de clubs et ceux de notre Fédération sont en train de préparer leurs assemblées générales, l’heure est aux bilans ( ?).
Côté public sportif, il y a dégoût, colère et désintéressement suscitant fuite vers d’autres produits télévisuels…
Et puis, il y a ce constat critique de notre presse sportive nationale :
Absence de vision, dysfonctionnement d’un système, ça ne marche pas et comment faire pour que ça marche ? C’est la crise, la crise d’un système footballistique qui ne marche pas, tel est le constat observé du moment.
Alors que faire devant ce panorama footballistique succitant tant d’inquiétudes et de désolations ?
Est-ce que le moment n’est pas venu pour se mobiliser et faire face à cette traversée du désert que connaît le football national ?
Il paraît que la tâche n’est pas du tout facile, mais elle n’est pas impossible. Elle nécessite d’abord un contrôle de nos émotions, ensuite réfléchir au sujet avec beaucoup plus de responsabilité, de courage, de concentration et surtout de confiance en nos potentialités de redresser la situation….
Partant, pour commencer, de ce constat formulé par notre presse sportive nationale, et qui consiste à dire que : «La crise actuelle de notre football, n’est que le résultat du dysfonctionnement d’un système footballistique».
Admettons que le système actuel et son fonctionnement sont responsables de la crise, alors en quoi ce même système fait- il défaut?
Comment peut-on juger le dysfonctionnement d’un système en l’absence d’un système de référence conçu dans le but de confirmer on d’infirmer cette hypothèse de dysfonctionnement ?
Entendons-nous sur les termes.
Une crise se définit selon le dictionnaire Larousse de poche  comme une manifestation aigue d’un trouble physique ou moral. Dans le cas de crise du football d’un pays, ce qui est manifesté (c’est-à-dire les phénomènes apparents des différentes problématiques) peut être facilement décrit par des bilans de résultats : déceptions successives d’une équipe nationale, un niveau de jeu d’un championnat, une pénurie de joueurs de haut niveau et un marché artificiel mal sain de transfert de  joueurs, désertion des stades, violences de supporters, et le comble, cette odeur de corruption qui se dégage de ces matches de fin de saison.
A l’inverse, ce qui est difficile à définir ce sont les facteurs sous- jacents (latents) et incontrôlables qui constituent les sources et les causes à la fois de la crise et de sa manifestation.
C’est normal, lorsqu’un système est non fonctionnel, il engendre problématiques, crise, voire une anarchie au sein du système. Dans ce cas, il devient difficilement contrôlable, ce qui permet d’ouvrir la voie aux intrus au système. Ce sont les différents types d’arrivistes qui profitent de la situation pour arriver à leurs fins extra-sportives aux dépens de ce pauvre football. Ainsi surgissent de nulle part les pseudo-entraîneurs, les pseudo-dirigeants, les pseudo-journalistes sportifs, les pseudo-joueurs (…) bref, c’est le système qui est envahi et submergé de sources du mal…
Le contrôle du fonctionnement de tout système, quel qu’il  soit, exige comme condition sine qua non, la mise en place, d’abord, d’un cadre structurel. Un cadre organisateur d’interactions dynamiques entre tous les éléments du système et ce en fonction d’un but à atteindre. Car la raison d’être d’un système c’est de produire pour répondre à un besoin et résoudre une problématique :
Pourquoi, le système actuel, notamment sa manière de fonctionner, ne produit-il pas suffisamment de joueurs de haut niveau aptes à animer un championnat de haut niveau pour le bien de nos sélections nationales ?     Alors, tout en se référant au constat technique du moment, cette réalité du dysfonctionnement du système est justifiée. Reste, donc à chercher au niveau de l’aspect structurel de ce système pour comprendre là ou il fait réellement défaut.

La définition d’une direction technique nationale (D.T.N) en tant que système.

Comme on ne peut imaginer un corps humain sans squelette qui permet à ce corps de se maintenir debout, de marcher et courir, on ne peut non plus concevoir un football, aujourd’hui, sans une direction technique nationale pour sa gestion technique.
Une direction technique nationale (DTN) d’une fédération se définit par l’ensemble des éléments d’un système : une direction technique nationale en tant que structure mère se composant de départements.
Les directions techniques régionales des Ligues et les directions techniques des clubs en tant qu’organes décentralisés de la structure mère.
Ces trois  types de structures techniques, seront organisés au moyen de communications et d’échange d’informations techniques en fonction d’un objectif à atteindre (une autosuffisance en joueurs de haut niveau par exemple).
Le management d’une direction technique nationale d’une fédération :
Organe suprême de la gestion technique du football d’un pays, une direction technique nationale (D.T.N) est à la fois le laboratoire et l’observatoire du football de ce pays.
Chapotée par un directeur technique national (DR.T.N), un manager sportif, un concepteur de projets techniques, un visionnaire dont les compétences techniques sont connues et reconnues, une direction technique nationale (DT.N) est organisée en départements. Chaque département a une tâche bien précise mais complémentaire par rapport aux autres tâches des autres départements et ce dans le but de réaliser les projets techniques nationaux élaborés et pilotés par cette même Direction Technique Nationale (DTN).
Aidé dans ses fonctions par une équipe compétente, le directeur technique national (DRTN) crée une dynamique de travail au sein de sa direction. C’est lui qui contrôle, évalue et oriente l’action de son équipe de travail.
Une DTN, c’est une immense responsabilité, c’est tout un travail de gestion technique non-stop du court, moyen et long termes.

Un exemple concret de gestion technique à court terme d’une DTN d’une fédération.

Quant une équipe nationale est éliminée d’un parcours menant à un Mondial, et que vous avez devant vous une CAN qui sera bientôt organisée chez vous et que vous êtes sous pression du public sportif et de la presse sportive nationale qui ne seront pas cléments, à qui incombe, donc, la responsabilité de présenter dans l’immédiat un bilan technique de cet échec accompagné bien sûr de solutions et de propositions sous forme d’un projet sur la comète ? Qui pourra, donc, faire un tel travail mieux que le département des équipes nationales de la DTN? N’est-ce pas lui (le département des E.N de la DTN) qui se charge du suivi des E.N, des bilans, des résultats, de l’analyse des matchs de nos équipes nationales et de leurs adversaires. N’est-ce pas encore, lui qui établit des dossiers de joueurs, de leurs profils et de leurs suivis dans leurs clubs? N’est-il pas lui le responsable d’un réseau de communication et de prospection de nouveaux joueurs à proposer aux sélectionneurs nationaux? N’est-ce pas, enfin, lui qui élabore et présente au DRTN des rapports à propos des travaux de nos sélectionneurs et de leurs staffs ?
Ce n’est qu’un travail parmi d’autres qui se font chaque jour dans une DTN …
A un moment où un département de la DTN se trouve coincé par le court terme (il faut pondre des idées pour sortir de l’impasse) d’autres départements, se trouvent préoccupés par le contrôle et le suivi d’autres projets (programmes) techniques déjà lancés par cette même DTN en tant que système de pilotage. Tel est le cas par exemple du département de la formation et de la préparation des joueurs de haut niveau.

Un exemple de gestion technique à moyen et /ou à long terme d’une DTN d’une fédération :

Un système a pour mission de produire et répondre à un besoin ou résoudre une problématique comme cette pénurie de joueurs de haut niveau qui se manifeste à travers ce marché de transfert d’une minorité de joueurs voués à l’usure !» Quant le buteur d’un championnat, selon un journaliste sportif lors d’une émission radio, n’a pas sa place en équipe nationale, alors comment pouvez-vous juger la valeur des autres joueurs qui animent ce même championnat «pro» ? Et comment dans ces conditions-là, pouvez-vous évaluer le niveau de jeu de ce championnat?
Vous voulez des joueurs de haut niveau ? Il faut travailler dur. Il ne faut pas compter sur les autres pour faire le travail à notre  place. Il faut d’abord que le produit d’ici soit performant. Ensuite, on verra s’il y a d’autres nationaux évoluant dans des championnats étrangers qui sont mieux que ceux formés ici. C’est ainsi qu’on peut éviter à tout jamais ces faux débats de joueurs d’ici ou d’ailleurs. Alors qu’est ce qu’on fait nous, ici, au niveau de la formation de l’élite ? Et comment se définit la responsabilité de nos techniciens par rapport à ce sujet?

Le département de la formation de la DTN, un système de pilotage de la formation de l’élite :

Travaillant en parfaite coordination avec le département de la formation des cadres de la DTN, le département de la formation et de la préparation de l’élite future de notre football sera responsable de la mise en place d’un système de production de l’élite.
Le contrôle de flux d’entrée au système.
Cela commence par une stratégie nationale de détection des talents pour le pilotage du système de formation de l’élite dans les clubs.
Elaborée par la DTN, cette stratégie sera communiquée à tous les clubs (LNFP et clubs amateurs) via les directions techniques régionales des Ligues (DTR).
Un planning sera fixé pour le lancement de ces opérations de détection de jeunes talents (toutes catégories confondues) pour recrutement dans les clubs.
Chaque club définira son périmètre de détection avant le lancement des opérations.
Les résultats de ces opérations seront communiqués à la DTN via les directions techniques régionales (DTR) des Ligues.
Une DTR c’est le pont à travers lequel transitent toutes les informations techniques ascendantes et descendantes entre la DTN et les directions techniques des clubs.
La DTN élaborera un rapport technique définissant les points faibles et les points forts constatés à travers les résultats de ses opérations de détection. Un tel rapport sera adressé à toutes les DTR des Ligues qui le distribueront à leur tour à tous les clubs ayant réalisé les dites opérations de détection…

L’élaboration des programmes techniques unifiés de formation

A la lumière du constat des opérations de détection des jeunes talents réalisées par les clubs et tenant compte aussi des critères d’évaluation de la performance de ces jeunes tels qu’ils sont établis par d’autres directions techniques nationales (un peu en avance sur nous), notre DTN élaborera les programmes techniques nationaux de formations unifiées (?) Un programme technique national pour chaque catégorie de pratiquants. Pour une même catégorie, la formation sera unifiée dans tous les clubs (LNFP, clubs amateurs).

*Cycle supérieur de management du sport.
INS My Rachid .Rabat.1997.
Cycle d’agrégation EPS.ENS, casa.1992.
ENS (EPS) 5ème année pédagogique Rabat 1987.
IRFC, Spécialité football 1985.
Licence CAF Juin 2012.
Ex-membre de la DTN de la FRMF (2000 /2002) .
Ex-entraîneur et directeur technique de la JSKT (2003/2010) .
Ex-joueur de l’IZK, RBM, JSKT, RCOZ.



A suivre

Football national: Une conception d’un système pour faire face à la crise 1/2

Par Salah Benazzouz*
Mercredi 3 Juillet 2013

Lu 552 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs