Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Foot féminin : L’équipe nationale se prépare sans les professionnelles




Dans le cadre de sa préparation à la rencontre contre le Sénégal pour le compte de la Coupe d’Afrique des nations qui se déroulera en Guinée-Bissau, le Onze national est entré depuis lundi dernier en stage de préparation. Un dernier virage avant les phases finales de la CAN. Au vu des stages programmés par l’entraîneur national depuis le mois de mars et après avoir battu la Tunisie  grâce, en partie, aux joueuses marocaines évoluant à l’étranger, il semble que le coach national boude nos professionnelles. A la lecture de la dernière liste des joueuses convoquées à la concentration qui précède le match crucial contre le Sénégal, on peut relever encore et avec stupéfaction  l’absence de toute professionnelle. En premier lieu, il ya celle d’Ibtissam Bouharat qui s’est illustrée contre la Tunisie en inscrivant le but de la victoire à Tunis. Non seulement elle a marqué et permis au Maroc de passer au tour suivant, mais elle a été l’auteure d’une bonne prestation, ce qui a donné confiance au groupe. On est aussi surpris de voir que Selma Amani qui évolue en France et qui a fait preuve de grandes qualités techniques soit écartée de cette liste. Et il en va de même pour Khadija Banhaddou au potentiel physique et défensif impressionnants mais qui n’attire pas l’attention du sélectionneur national. Bouchra Mouddou qui a préféré le Maroc à la Hollande  mérite également au vu de ses  prestations avec le Onze national, de figurer dans ladite liste. Cependant, et connaissant  l’improvisation et l’anarchie qui prévalent au sein de la commission centrale qui gère le football féminin, on n’est point étonné. On dira que ces absences s’expliquent par le fait que cela coûte cher de faire appel à ces professionnelles lors de chaque concentration et que les dites joueuses ainsi que d’autres seront convoquées pour la rencontre contre le Onze sénégalais. Absurde! Parachuter des professionnelles en dernière minute sans qu’elles aient côtoyées leurs coéquipières aux entrainements n’est pas bénéfique et pourrait même être fatal pour le groupe. La cohésion, les automatismes, la solidité et l’esprit d’équipe  se créent lors des concentrations et stages messieurs ! A bon entendeur salut!

GHALI MANSOUR
Jeudi 17 Mai 2012

Lu 153 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs