Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fonte des glaces arctiques




Lors de la réunion annuelle de l’Union européenne pour les géosciences (EGU), des experts américains ont présenté les résultats donnés par leur modèle prédictif, prévoyant une disparition totale des glaces durant les étés arctiques à partir de 2016. Une date contestée, mais qui inquiète quand même.
Le Dr Maslowski et ses collègues du Naval Postgraduate School de Monterey (Californie), qui avaient annoncé, en 2007, une probable fonte totale des glaces estivales de l’Arctique pour 2013, ont révisé leur copie : travaillant avec un nouveau modèle informatique, ils annoncent la date de… 2016. À plus ou moins 3 ans près. Le nouveau modèle est conçu pour reproduire les interactions du monde réel entre l'océan Arctique, l'atmosphère, la glace et les rivières apportant de l'eau douce dans la mer.
"Maintenant, nous essayons d'être plus systématiques, et nous avons développé un modèle climatique régional de l'Arctique qui est très similaire aux modèles climatiques mondiaux utilisés par les experts du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) pour leurs évaluations", dit le Dr Maslowski.
"Mais 2019, c’est seulement dans 8 ans, et il y a d’autres modélisations donnant plutôt 2040/2050, et je pencherais toujours pour cela. Je serais extrêmement surpris si cela se produisait en 2013 ; je ne serais pas totalement surpris si c'était 2019", commente pour sa part le Dr Walt Meier, du Centre national américain de données  sur la neige et la glace, à Boulder (Colorado).
Ces questions intéressent les gouvernements russe et canadien, qui envisagent les possibilités d'exploitation minière dans cette région, ainsi que l'armée américaine, inquiète de la perte, chaque été, d’une barrière naturelle au nord du pays. "Je ne veux pas être alarmiste, et ne cherche pas à dire 'nous savons l'avenir car nous avons une boule de cristal'. Mais nous essayons de faire réaliser aux décideurs (…) qu’il y a une chance pour que la banquise d'été ait disparu d'ici la fin de la décennie", conclut le Dr Maslowski.

Maxiscienses
Lundi 11 Avril 2011

Lu 438 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs