Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fondation marocaine pour la promotion du patrimoine hassani : La renaissance culturelle en marche




Propulser le Sahraoui, développer chez lui l'esprit créatif, jadis très fertile et que la sédentarisation et un environnement où il se sent étranger ont tendance à rendre stérile, promouvoir et mettre en valeur le patrimoine culturel des nomades, tels sont les objectifs de la Fondation marocaine pour la promotion du patrimoine culturel hassani.
Cette fondation est créée par une femme issue de ce milieu nomade  dont elle connaît les arcanes. La fondation vise, en premier, la lutte contre l'exclusion, la précarité et la pauvreté, et offre une place de choix à la femme sahraouie. Longtemps étouffée par la suprématie de l'homme, celle-ci trouve dans la fondation, qui bien que concernée par le patrimoine culturel sahraoui, le moyen de s'épanouir, à travers sa créativité, son imagination et son dynamisme pour répondre aux objectifs de la fondation qui sont également d'ordre économique.
Eléments essentiels dans le patrimoine culturel sahraoui, les activités qu'entreprend la femme sahraouie, en général, sont exclusivement féminines. Qu'il s'agisse du tapis où le désigner, nationalement connu, Brahim Beenaouisse, a excellé dans la conception d'un tapis hassani que le plus néophyte reconnaîtra au premier coup d'œil, comme étant originaire du désert marocain, de la "melhfa" (voile), habit de la femme sahraouie, de l'encens ou des autres produits cosmétiques. Sans oublier le couscous sahraoui qui se distingue par la variété des céréales. Tous ces produits indissociables du quotidien du nomade démontrent le génie créatif séculaire de la femme sahraouie.
Le volet économique s’est développé grâce à la création d’unités de production : emballage de couscous, tissage de tapis, matières premières pour la fabrication d'encens et de produits cosmétiques, teinture et couture de voiles. Tout ceci a été mis à la disposition de coopératives féminines pour permettre à 2.000 femmes de subvenir aux besoins de leurs familles tout en contribuant à la sauvegarde, la protection et la mise en valeur du produit du terroir sahraoui et du patrimoine culturel de cette région. En donnant le coup d'envoi de ces unités, la fondation a célébré à sa façon, le 36ème anniversaire de la Marche Verte. Cet évènement s'est déroulé en présence d'une pléiade d'intellectuels et d'artistes venus de l'intérieur et de l'extérieur du Royaume.    
L’inauguration de ces activités à Laâyoune n'est que le prélude à d'autres activités qui toucheront toutes les provinces sahariennes.

Ahmadou El-Katab
Lundi 14 Novembre 2011

Lu 1018 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs