Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fondation club du livre au Maroc : “L'intellectuel et le modernisme” en débat à Fès




La "Fondation club du livre au Maroc" organisera, les 24 et 25 février au Complexe culturel "Al Horriya" à Fès, un colloque sous le thème: "L'intellectuel et le modernisme", dans le cadre de la session du sociologue et écrivain, feu Abdeslam Himer.
"L'histoire et le Printemps arabe" de Habib Taleb, "Quand la politique abandonne la culture: éléments d'une crise complexe" de Abderrahmane Amrani et "La dimension moderniste du Printemps arabe" d'Abdelhay Azerkane, figurent parmi les thèmes qui seront abordés lors de la première journée de cette rencontre.
Le programme comprend également une lecture faite par Driss Katir du roman "Les hirondelles de Bab Mansour" de son auteur le défunt Himer, ainsi que des exposés sur "Quel modernisme pour notre société marocaine?" de Azzeddine El Khattabi, "Défis de modernisation de l'école marocaine" d'Abdelhak Moncif, "Les droits humains et les principes de la politique" d'Azzelarabe Lahkim Bennani, "Les pannes de l'expérience moderniste au Maroc à la lumière de l'expérience nipponne" d'Abdenbi Dakir et "Concept de l'élite et problématique du modernisme au Maroc du 19ème siècle" de Jandari Driss.
 La deuxième journée sera marquée par plusieurs interventions axées notamment sur "Le modernisme d'aujourd'hui" et "Les composantes du projet moderniste marocain", des lectures poétiques de Noureddine Himer Soufiani, Allal El Hajjam et Abdeslam Moussaoui, outre un témoignage d'Abdelmajid Himer.
"La succession des évènements dans le monde arabe impose des interrogations sur la problématique du modernisme et sur la position et le rôle de l'intellectuel dans les processus sociétaux atroces et flagrants", selon une note introductive de la Fondation club du livre au Maroc.
 "Le modernisme pourrait connaître des rechutes soudaines et multiples en cas de déséquilibre affectant les points de croisement entre la dynamique sociétale et l'élite", précise la note.
Ce colloque a pour objectif de lancer un débat indépendant et ouvert sur ces problématiques dans un contexte marqué par une indécision de l'intellectuel arabe qui se balance entre méditation et théorisation neutre et le choix d'une position d'influence, selon les organisateurs.

MAP
Jeudi 23 Février 2012

Lu 716 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs