Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fondation Mohammed VI de la Sûreté nationale : La caravane de communication fait escale à Casablanca




Fondation Mohammed VI de la Sûreté nationale : La caravane de communication fait escale à Casablanca
La caravane de communication de la Fondation Mohammed VI des œuvres sociales pour les fonctionnaires de la Sûreté nationale est arrivée hier à Casablanca  où elle a  présenté  aux fonctionnaires, retraités, veuves des anciens fonctionnaires et  ayants-droit  les services offerts et les actions menées en leur faveur.
Le directeur de la Fondation, Abdelhak  Adli, a assuré à cette occasion que cette journée est organisée en vue d'élargir les champs de communication et de contact avec les concernés et  d'écouter leurs doléances et de connaître leurs points de vue.
C'était également l'occasion pour lui de leur expliquer le contenu des conventions signées entre la Fondation et  différentes institutions privées et publiques, en l'occurrence les banques, les sociétés de crédit et d'assurance et  les promoteurs  immobiliers.
Il leur a également précisé que la Fondation a œuvré depuis sa création à améliorer leurs conditions de vie. Une amélioration qui touchera, selon lui,  plusieurs aspects de la vie des fonctionnaires de la sûreté ainsi que leurs familles, notamment en ce qui concerne la santé par des conventions d'assurance et d'assurance complémentaire, le logement avec des conventions signées avec les promoteurs immobiliers, ainsi que le transport, l'enseignement et les loisirs par la construction l'année prochaine de centres d'estivage à Marrakech et Ifrane.
Abdelhak  Adli qui s’est prononcé devant un large auditoire composé de hauts fonctionnaires de la Sûreté nationale, d'éléments de la sûreté, de retraités et de veuves,  a martelé : « Nous avons un retard de 50 ans dans l'action sociale, le fait de ne pas avoir un seul centre d'estivage, une seule colonie de vacances  est inadmissible, nous sommes devant vous aujourd'hui après une lutte acharnée, nous allons travailler et on ne va pas nous contenter de discours ».  Il a, en outre, fait savoir que la Fondation œuvre en vue de la résolution du problème de l'appropriation des logements de fonction des quartiers Dar Lamane, Al Hay Al Hassani, Derb Ghallef et Aïn Sebaâ. Pour sa part, le directeur de la commission de suivi, Aboud Saïd, a assuré que la Fondation, qui est dotée de la personnalité morale et de l'autonomie financière, travaille dans la limite des moyens et des ressources disponibles, en rappelant que depuis sa création en 2010, elle n'a pas été dotée de   budgets propres par les lois de Finances 2010, 2011, et 2012. Il a, enfin, signalé que le Maroc compte 12.700 retraités de la sûreté qui bénéficieront des prestations de la Fondation et ses différents partenaires.
Cette caravane qui fera 15 escales passera quatre jours à Casablanca.

M.TALEB
Mardi 16 Octobre 2012

Lu 2544 fois

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info









Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma