Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Folie capitale en pleine capitale




Des élus qui refusent de siéger au côté de quelqu’un qui se trouve être président … Si c’est pas fou !
Justement, on est en plein dedans. En pleine folie quoi ! Si lesdits édiles ont pris cette décision pour le moins peu commune, c’est qu’il devrait y avoir une raison, ou pour être plus précis, de la folie, quelque part. Pas question, disent-ils qu’ils cogèrent la ville, la capitale qui plus est, au côté d’un fou supposé soit-il ou confirmé … Enfin, ils ne l’ont pas dit aussi crûment, ils ne sont pas si fous que ça, après tout. Ils ont édulcoré et enveloppé la chose bien qu’apparemment, ils n’en pensent pas moins.
Ils réclament une enquête tout bonnement. Et c’est le ministère de l’Intérieur, himself, qu’ils interpellent pour que la lumière soit.  Pour dire au fait si le président « suspect » a toute sa raison, ou si c’est à moitié, ou pas du tout.
Mais c’est fou ! Insensé ! A première vue du moins. Comme il n’y a pas de fumée sans feu (quoique …), il ne peut y avoir de folie sans des faits et des gestes la confirmant ou, et ce serait plus fiable, un document officiel signé d’un vrai spécialiste, en pleine possession de ses moyens, qui l’atteste.
Or, il paraît que c’est le cas. Ne nous attardons pas sur ces faits et gestes auxquels tout Rabat a eu droit dès l’amorce de ce qui a tout l’air d’une gestion calamiteuse.
Les édiles contestataires seraient tout heureux de détenir un document en bonne et due forme qui les conforterait dans leur certitude.
Et s’il ne s’agissait là que d’un certificat de complaisance ? Une entourloupette, un espèce de tour de passe-passe pour extorquer une coquette somme à son ex-employeur, histoire de se remplir les poches avant de passer à la phase séduction, de tout un électorat sur fond de vertus barbues  dites anti-corruption et anti-prévarication ? C’est fou tout ça !
Si l’on comprend bien, les édiles protestataires, non qu’ils ne veuillent pas d’un fou pour président, mais plutôt d’un faux-fou.
Au fait, qui vaut mieux que l’autre, un fou ou, au cas où tout cela se confirmerait, un menteur doublé d’un escroc.
Trêve de folie … Laissons le soin au ministère de tutelle de diligenter son enquête …
Hé ! T’es pas fou ? Autant attendre Godot.

Par Mohamed Benarbia
Mercredi 2 Mars 2016

Lu 3950 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs