Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fluctuat : La commercialisation d’une eau bio fait débat en Allemagne




Lammsbräu, un petit brasseur du nord de la Bavière vient de lancer une eau minérale bio. Une mention qu'il estime légitime en raison de la pureté de son produit. Toutefois, l'initiative ne semble pas faire l'unanimité.
"Bio Kristall", lancé par le petit brasseur Lammsbräu, est la première eau minérale à porter la mention bio. Une caractéristique qui la fait prévaloir par rapport aux 500 autres eaux qui ont investi le marché allemand.
La stratégie s'insère parfaitement dans la logique économique du pays, fortement impliqué dans la culture du bio et grand consommateur d'eau minérale. Selon la Fédération des sources minérales allemandes, un Allemand boit actuellement en moyenne 131 litres d'eau minérale par an. Une consommation qui a nettement augmenté ces dernières années puisqu'en 1980, la consommation s'élevait à environ 40 litres par an.
L'initiative un peu trop audacieuse ne séduit pas les grandes entreprises comme Nestlé ou Danone qui dénoncent l'illégitimité d'apposer sur une eau minérale un quelconque label bio. Alexander Antonoff, porte-parole de Nestlé Allemagne, explique à l'AFP : "Nous sommes convaincus que l'eau minérale est naturelle en soi. Où serait la différence avec une eau bio?".
L'avis est également partagé par la Fédération allemande des organisations des consommateurs qui dénonce une pratique uniquement commerciale. Christiane Köber est une des responsables de l'association. Interrogée par l'AFP, elle souligne l'ambiguïté "trompeuse" de la mention bio : "L'eau minérale vient d'une source souterraine. La société en question fait de la publicité en jouant sur une évidence".
L'aberration aura conduit l'association à porter l'affaire devant les tribunaux et à remporter le procès en février. Toutefois, la décision de la justice allemande n'a pas suffi à arrêter Lammsbräu. La petite PME a fait appel et continue en attendant la prochaine étape du procès à commercialiser sa "Bio Kristall".
L'eau minérale bio a été lancée en févier 2010. Ses arguments de vente font valoir des critères environnementaux très stricts comme des tests sur les niveaux de pesticides. Lammsbräu met également en avant la minimisation des impacts de son exploitation sur l'environnement. L'entreprise valorise notamment les transports courts et la lutte contre les déchets entraînés par les emballages plastiques.

Maxisciences
Mardi 3 Mai 2011

Lu 282 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs