Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Florence Foresti violemment attaquée




Dûrement critiquée dans la presse suite à sa première représentation au Festival de Ramatuelle, Florence Foresti a vu l'organisation du Festival réagir. L'occasion de découvrir une comédienne loin du portrait fait par Var-Matin et Le Parisien. 
Deux articles au vitriol sur la performance de Florence Foresti dans Var-Matin et Le Parisien lors du Festival de Ramatuelle ont forcé les organisateurs à sortir de leur réserve pour prendre la défense de l'artiste, dépeinte comme une diva hautaine aux nombreuses exigences.
C'est par le biais d'un communiqué que Jacqueline Franjou, présidente du Festival de Ramatuelle, et Michel Boujenah, directeur artistique, au nom de l'équipe du Festival, ont pris la défense de Florence Foresti, qui "a rencontré un énorme succès", lors de ses prestations des 1er et 2 août courant.
Contrairement à ce qu'écrivent les deux quotidiens, l'humoriste de 41 ans n'a pas ignoré le personnel du Festival... "Florence Foresti a remercié et a salué chaleureusement les équipes du Festival de Ramatuelle, avec lesquelles il n'y a eu absolument aucun problème", peut-on ainsi lire. L'interdiction de prendre des photos du spectacle ou de la comédienne ? "Les équipes de Florence Foresti ont souhaité que les photographes n'interviennent qu'au moment des saluts", explique la direction du célèbre Festival. Quant à son absence remarquée lors de la traditionnelle soirée donnée pour les équipes du Festival et quelques spectateurs triés sur le volet, le soir de sa première représentation, le communiqué " remet les pendules à l'heure" : "Florence Foresti a souhaité, et c'est son droit, choisir la deuxième soirée pour se rendre au rendez-vous 'incontournable du Festival de Ramatuelle' : la soirée à la plage des Jumeaux, avec les mécènes tous présents et heureux de la recevoir. Soirée qu'elle a honoré, elle est restée jusqu'à tard dans la nuit." Donc Florence Foresti était bien à la plage des Jumeaux !!!!
Jacqueline Franjou et Michel Boujenah indiquent n'avoir "décelé là aucun caprice de star, mais seulement une exigence légitime d'une artiste qui a le trac", puisqu'elle se produisait avec son spectacle Madame Foresti pour la première fois à Ramatuelle. Et le communiqué de conclure : "Il ne restera dans la mémoire du public que le lancer traditionnel des coussins rouges, preuve d'un public ramatuellois conquis."

Libé
Vendredi 7 Août 2015

Lu 495 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs