Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Flashs




Flashs
Démantèlement
 
La brigade nationale de la police judiciaire a procédé, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), au démantèlement d'un réseau criminel, composé de quatre individus dont deux anciens détenus dans des affaires de terrorisme, a annoncé hier le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.
Selon la même source, ce réseau s'adonnait à l'escroquerie à l'endroit d'établissements financiers et commerciaux et de sociétés de communication, ainsi qu'à la création de sociétés écrans sur la base de faux documents.
Ce réseau s'activait à Fès et Sefrou. Il était dirigé par un individu qui prêchait des idées extrémistes et finançait plusieurs de ses connaissances en vue de les aider à quitter le territoire national pour rallier des groupes terroristes liés à l’organisation Al-Qaïda en Syrie.
 
Condamnations
 
Le tribunal de première instance de Kénitra a condamné, dans la nuit de mardi à mercredi, à huit mois de prison ferme chacun des cinq étudiants de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Ibn Tofail de Kénitra accusés, notamment, d’actes de violence contre les forces de l’ordre et de désobéissance. Les étudiants condamnés également à une amende de 1000 DH chacun, étaient poursuivis pour des actes de violence commis en décembre dernier. Ils avaient été arrêtés le 20 janvier dernier et leur procès avait débuté le 24 du même mois avant d’être reporté à plusieurs reprises.
 
Arrestation
 
Une bande de présumés malfaiteurs spécialisée dans le vol avec violence de grosses cylindrées a été mise hors d'état de nuire, indique-t-on jeudi de source policière. Après de nombreuses plaintes de victimes de cette bande, les fins limiers de la police judiciaire du district du Hay Mohammedi (Casablanca) ont réussi à cueillir les présumés membres de cette bande qui sévissait dans le tout Casablanca et à Mohammedia. Les investigations menées par les éléments de la police judiciaire ont permis, d'abord, d'identifier un des membres de la bande qui fera vite dénoncer ses complices dont trois s'emparaient des deux roues, un cinquième s'occupait de la vente du cyclomoteur et le sixième falsifiait les documents.

Vendredi 7 Mars 2014

Lu 282 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs