Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Flashs




Flashs
Intoxication
 
38 élèves du groupe scolaire Douar Ouled Benanou (commune Ait Imloul, caïdat de Louta) ont été victimes de malaises après avoir pris le déjeuner à la cantine de l’école, ont annoncé les autorités locales de la province de Rehamna.
Ces élèves ont été transportés d’urgence au centre hospitalier de Ben-Guérir, précise la même source, notant qu’ils sont sortis de l’hôpital après avoir reçu les soins nécessaires.
Une délégation du comité provincial de la répression des fraudes, dépêchée sur place, a procédé à la saisie des aliments suspects et a envoyé des échantillons au laboratoire régional relevant du ministère de la Santé pour analyse.  
 
Procès
 
Le procès opposant des chercheurs marocains à la Banque mondiale, accusée d’avoir falsifié les données d’une étude sur les revenus des agriculteurs, a été reporté pour la seconde fois, et la prochaine audience aura lieu le 19 février.
Lors de l’audience de mercredi matin, le procès a aussitôt été reporté au 19 février, sur décision du président du tribunal «en raison de l’absence des avocats de la Banque mondiale», a indiqué Me Abderrahim Jamaï, l’avocat des chercheurs. 
 
Moukharik
 
Le SG de l’UMT victime d’une agression sur l’autoroute Rabat-Casa La voiture de Miloud Moukharik, SG de l’UMT, a été mercredi soir, la cible d’un  jet de pierres sur l’autoroute Rabat-Casablanca.
Le pare-brise a été cassé, mais Moukharik s’en est tiré sain et sauf alors qu’Amal El Omari, membre du secrétariat national de l’UMT, qui l’accompagnait, a été blessée et hospitalisée pour recevoir les premiers soins.
 
Noyade
 
Dix immigrés subsahariens ont trouvé, hier jeudi, la mort par noyade dans les eaux du préside occupé, Sebta, a informé le journal espagnol « El Pais » sur son portail. Selon la même source, ces immigrés ont voulu entrer à Sebta par la mer, ajoutant que le nombre de victimes pourrait dépasser le chiffre avancé. Toujours d’après la même source, « les forces de sécurité marocaines ont localisé 7 corps des Subsahariens et des témoins ont assuré que cinq d’entre eux sont des corps de 4 hommes et d’une femme », ajoutant que ces Subsahariens ont trouvé la mort par noyade et non pour cause de violence.

Vendredi 7 Février 2014

Lu 411 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs