Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Flashs




Flashs
Agression

Le Syndicat national de la presse marocaine a condamné vigoureusement l’agression perpétrée par la police contre notre confrère Mohamed Talbi. Journaliste à l’Ittihad Al Ichtiraki, Mohamed Talbi  a été agressé au moment où il couvrait une manifestation des diplômés chômeurs à Rabat. Le SNPM dénonce vigoureusement ces actes criminels à l’encontre des journalistes et des photographes et qui connaissent une recrudescence ces derniers temps. Le SNPM exprime également sa solidarité avec notre confrère Mohamed Talbi et se dit prêt à défendre par tous les moyens le droit des journalistes à exercer leur métier.

Accident

Six personnes ont été tuées et une autre grièvement blessée dans un accident de la route survenu, mardi soir, dans la province d'Azilal, indique-t-on de source sécuritaire.
Le drame est survenu au niveau d'un virage dans la région d'Igmir, près de la commune d'Ait Abbas, quand deux grands taxis sont entrés en collision, provoquant la chute d'une hauteur de 300 m de l'un des véhicules dans une vallée de la région.

Consulats

Le nombre des unités consulaires mobiles a doublé lors du premier semestre de l'année 2013, par rapport à la même période de l'an dernier.
Au total, 50 unités consulaires itinérantes ont été mobilisées au profit des Marocains résidant à l'étranger, réparties sur 11 pays, dont la France, la Grande-Bretagne, la Belgique, l'Espagne, l'Italie, la Suède et l'Australie.

Indemnité

La Confédération générale des entreprises du Maroc a donné, mardi, son accord pour la mise en œuvre du projet de l'Indemnité pour perte d'emploi (IPE).Cet accord intervient suite à l'engagement du gouvernement de doubler l'enveloppe budgétaire prévue pour accompagner le démarrage de l'IPE.
Le mécanisme de l'IPE consiste à octroyer aux salariés qui auraient perdu leur emploi de manière involontaire une indemnité équivalente à 70 % de leur salaire mensuel moyen des 36 derniers mois, plafonnée à hauteur du SMIG.
 Elle peut aller jusqu'à 6 mois à partir de la date d'arrêt de l'activité, alors que les taux de cotisation à l'IPE sont fixés à 0,38 % pour la part patronale et 0,19 % pour la part salariale.

Libé
Jeudi 25 Juillet 2013

Lu 268 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs