Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Finale de la Coupe du Trône : Le Raja décroche sa septième étoile




Finale de la Coupe du Trône : Le Raja décroche sa septième étoile
La finale de la Coupe du Trône de football, au titre de la saison 2011-2012,  disputée dimanche au Complexe Moulay Abdellah à Rabat et présidée par S.A.R le Prince Moulay Rachid, a tourné à l’avantage du Raja de Casablanca qui a eu raison de l’AS.FAR après recours aux tirs au but (5-4). Le temps réglementaire et les prolongations se sont soldés sur un nul blanc.
Devant un public nombreux  des deux bords qui n’a pas manqué de donner de la voix tout au long de la partie, les deux protagonistes ont produit un match plein, emballé depuis le début jusqu’à la fin. Ils n’ont pas eu besoin d’un round d’observation pour se livrer une bataille sur l’aire de jeu orchestrée du banc de touche par deux coaches qui guettaient la moindre brèche pour en profiter.
Une première mi-temps à placer sous le signe de l’équilibre, mais avec un léger avantage pour les protégés de Rachid Taoussi qui se sont créé quelques occasions de but, ratées par Hicham El Fathi. Sauf que ce n’était que partie remise, puisque les Rajaouis se sont montrés beaucoup plus percutants en seconde période, surtout après l’entrée en cours du jeu du réserviste de luxe, Yassine Salhi qui piaffe d’impatience pour retrouver sa place de titulaire à part entière.
En dépit d’une pelouse qui laissait à désirer, les joueurs n’ont pas lâché le morceau, continuant à se dépenser jusqu’au bout dans l’espoir de plier les débats au temps réglementaire. Un scénario qui n’a pu prendre forme, puisque l’arbitre Rachid Boulahouajeb, crédité d’une bonne prestation, a invité les deux équipes à jouer les prolongations. Deux mi-temps disputées sur une cadence élevée et lors desquelles les deux adversaires cherchaient davantage à assurer leurs arrières plutôt qu’à prendre des risques qu’ils auraient payés cash. Toutfois, le Raja a été sur le point de tuer le match grâce à son joker, Hamza Abourazzouk, qui d’un headding a placé le ballon au fond des filets à la 115ème minute. Un but refusé pour une position de hors-jeu.
La confrontation s’est terminée sur un nul blanc et les deux équipes devaient se départager après recours à la fatidique séance des tirs au but, dixième finale de Coupe du Trône à aller jusqu’à l’épreuve des penalties.
Il était clair que les joueurs étaient préparés à cet exercice, se montrant appliqués et ne faisant pas dans le ratage. Le seul à avoir manqué son penalty a été le malheureux capitaine Youssef Keddioui qui a vu son tir stoppé par son ex-partenaire, Khalid El Askri.
Et de sept donc pour le Raja qui a garni son palmarès par ce prestigieux trophée convoité par l’ensemble des clubs marocains. Lauréats de ce titre lors des éditions de 1974, 1977, 1982, 1996, 2002 et 2005, les Verts, après s’être renforcés à coup de millions cette saison, sont parvenus à glaner un tableau et auront à cœur de réaliser le doublé. Mission bien loin d’être une simple sinécure car la concurrence devra battre son plein, surtout avec une AS.FAR, le club le plus titré en Coupe du Trône (11), qui voudra à tout prix se rattraper en championnat tout comme le Wydad éliminé par ce même Raja au stade des demi-finales.
A ce propos, il convient de rappeler qu’hormis le Wydad, le tableau de chasse du Raja en Coupe du Trône compte également l’OCS aux seizièmes, le HUSA aux huitièmes et le KACM aux quarts. Quant au club des FAR, il a éliminé l’IZK (1/16è), le TAS (1/8è), le CRA (1/4) et l’ASS (1/2).
A signaler en dernier lieu que les organisateurs de la finale ont commis une grosse bévue, en faisant jouer l’hymne national bien avant l’entrée sur la pelouse des deux équipes.

Le CAK conserve le titre

Le Chabab Atlas Khénifra a remporté la Coupe du Trône de football féminin (saison 2011-2012) en battant la Municipalité de Laâyoune aux tirs au but 6-5 (temps réglementaire 0-0) dimanche en finale au terrain municipal de Temara.
En demi-finales, le Chabab Atlas Khénifra a disposé du Wydad de Casablanca (2-0) alors que la Municipalité de Laâyoune a éliminé Chabab Aïn Harrouda (2-0).
Il s'agit d'un "remake" de la finale de l'édition précédente, remportée par Chabab Atlas Khénifra (3-0).

Ils ont dit

Yassine Salhi (attaquant du Raja) : « Tout d’abord, je dédie cette Coupe à l’âme du regretté Zakaria Zerouali et au public rajaoui, qui nous a soutenus tout au long de notre parcours en Coupe du Trône.Ce titre va nous motiver pour donner de notre mieux et remporter plus de titres cette année ».

Chamsseddine Chtibi (milieu du Raja) : «Je suis très heureux d’avoir gagné cette Coupe. Notre travail durant le début de cette saison a donné ses fruits. Pour moi,  disputer quatre finales et remporter trois Coupes du Trône d’affilée est un grand honneur ».

Ali Guerouni (gardien de but des FAR) : « En premier lieu, je tiens à féliciter le Raja pour sa victoire. On a fait un grand match, malgré la perte du titre. Lorsqu’on arrive à la séance des tirs au but, c’est le facteur chance qui prévaut. Il y a encore le championnat national et on fera le maximum pour le remporter et participer à  la Coupe du monde des clubs qui aura lieu l’année prochaine au Maroc ».

Mustapha Lemrani (défenseur des FAR) : «Je remercie les joueurs et tout le staff de l’équipe des FAR pour ce match.  Mais je tiens auparavant à féliciter le Raja qui s’est adjugé le gain de la partie.  Ce fut un match plein entre deux grandes équipes du football national. On a perdu une finale, mais cela ne doit pas nous affecter pour autant et on ne manquera pas de se refaire en championnat ».
Z.A

M’hamed Fakhir (entraîneur du Raja Casablanca): “Le match a été très disputé et tactique. L’AS FAR nous a causé énormément de problèmes notamment en première période. Les deux formations n’ont pas pu se départager qu’après recours aux tirs au but, ce qui explique la grande rivalité entre ces deux clubs-phares du football marocain. Cette victoire nous permettra, certes, de disputer sous de bons auspices le reste du championnat national et je tiens à féliciter l’AS FAR pour le grand match qu’elle a produit et le fair-play de ses joueurs tout au long de la partie”.

Rachid Taoussi (entraîneur de l’AS FAR): “Nous nous sommes procuré d’innombrables occasions en première période, mais la chance nous a tourné le dos. La rencontre a été très disputée et riche en suspense. Nous avons pu imposer notre style de jeu, cependant la précipitation et le manque de concentration, conjugués à la détermination de l’adversaire, nous ont empêchés de l’emporter. Je félicite mes joueurs pour la belle prestation qu’ils ont livrée ce soir”.

Amine Rbati (capitaine du Raja Casablanca): “Les deux équipes ont été à la hauteur des attentes du grand public venu en masse assister à cette finale. La rencontre a été relevée et empreinte d’un bon niveau technique. Nous étions chanceux lors de l’épreuve des tirs au but”.
MAP

MOHAMED BOUARAB
Mardi 20 Novembre 2012

Lu 940 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs