Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fin de règne pour le roi Murray

Quarts de finale de Wimbledon




Fin de règne pour le roi Murray
Le Bulgare Grigor Dimitrov a plongé le court central de Wimbledon dans un silence assourdissant en balayant le chouchou de toute la Grande-Bretagne, le tenant du titre Andy Murray, mercredi en quarts de finale.
L'Ecossais de 27 ans avait fait chavirer de bonheur tout un peuple l'an passé en devenant le premier Britannique à remporter le trophée depuis Fred Perry en 1936.
Il espérait marcher un peu plus sur les traces de son illustre prédécesseur en conservant son titre mais un jeune loup aux dents bien acérées a brisé son rêve en trois sets 6-1, 7-6 (7/4), 6-2 et à peine deux heures de jeu.
Murray, qui n'avait pas lâché le moindre set jusque-là, n'a existé que le temps d'une manche, la deuxième, sous les yeux médusés du Prince William et de son épouse Kate. 
"Je suis vraiment très déçu de mon début de match. Je pense que ça l'a mis en confiance. Il a vraiment été très solide, avec beaucoup de retours gagnants. Ce n'était pas une bonne journée pour moi", a affirmé Murray, auteur de 37 fautes directes.
C'est la première fois depuis 2008 que l'Ecossais ne verra pas les demi-finales dans le temple du All England Club. C'est aussi la première fois que le N.5 mondial s'incline sur l'herbe anglaise face à un joueur classé en dehors du Top 10 depuis 2006 (la première depuis 2010 dans un Majeur). Son adversaire, 23 ans et 13e au classement de l'ATP, est néanmoins loin d'être un inconnu. 
Présenté par tous les connaisseurs comme le plus talentueux de sa génération, potentiel futur N.1, Dimitrov fait parler de lui depuis 2008, année de ses titres juniors à Wimbledon et à l'US Open.
Surnommé "Baby Federer" à ses débuts en raison de sa gestuelle très proche de celle du champion helvète, puis "Monsieur Sharapova" pour sa romance avec la star russe, le lauréat du Queen's a franchi un palier cette saison en atteignant sa première demi-finale dans un Majeur.
Son ami Murray, avec qui il s'entraîne régulièrement, savait qu'il se mesurait à un sérieux client. Pris à la gorge d'entrée, le Britannique a vite perdu pied. "Je suis fier de ce que j'ai accompli. Je savais que je pouvais le faire. J'ai beaucoup travaillé pour atteindre ce niveau. Remporter un quart de finale ici, face au tenant du titre, de surcroît un gentleman comme Andy, cela veut dire beaucoup", a souligné le Bulgare qui affrontera le Serbe Novak Djokovic en demie.
Le N.2 mondial a eu besoin de cinq sets (6-1, 3-6, 6-7 (4/7), 6-2, 6-2) pour se défaire du Croate Marin Cilic, l'une de ses proies favorites, et décrocher sa cinquième demi-finale de rang sur le gazon anglais, où il a été sacré en 2011.
Son collègue du "Big Four", Federer est toujours en course pour obtenir un huitième titre à Wimbledon. Victorieux de son compatriote Stan Wawrinka (3-6, 7-6 (7-5), 6-4, 6-4), le Suisse aura droit aussi à un jeune ambitieux pour une place en finale, Milos Raonic. 
Le bombardier canadien a fait pleuvoir les aces (39) sur l'Australien Nick Kyrgios, tombeur de Rafael Nadal au tour précédent, pour l'emporter 6-7 (4/7), 6-2, 6-4, 7-6 (7/4).
Raonic devient, à 23 ans, le premier Canadien à atteindre le dernier carré dans un tournoi majeur depuis 1923. 
C'est aussi le premier Canadien à atteindre ce stade à Wimbledon en... 106 ans! Robert Powell était jusqu'alors le dernier à avoir réussi cette prouesse en 1908.
Raonic a ainsi imité sa compatriote Eugenie Bouchard, qui a rallié le dernier carré en début d'après-midi. 
La gamine née à Montréal, 20 ans, au physique de poupée et au jeu de puncheuse, n'a laissé aucune chance à l'Allemande Angelique Kerber (6-3, 6-4 en 1h12), tombeuse de Maria Sharapova au tour précédent. 
Pour sa troisième demi-finale de rang en Grand Chelem, elle se mesurera à la Roumaine Simona Halep, 22 ans, encore plus expéditive (6-4, 6-0 en 57 minutes) face à une autre Allemande, Sabine Lisicki, finaliste l'an passé. 
L'autre demi-finale sera 100% tchèque avec un duel entre Lucie Safarova, l'invitée surprise du dernier carré, et Petra Kvitova, lauréate du tournoi en 2011, qualifiée quant à elle dès mardi. 

AFP
Vendredi 4 Juillet 2014

Lu 120 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs