Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Film transsaharien : Vibrant hommage à Mohamed Hassan Al Joundi




Film transsaharien : Vibrant hommage à Mohamed Hassan Al Joundi
Et de neuf pour le Festival international du film transsaharien de Zagora. Lentement mais sûrement, le FIFT a bel et bien gagné le pari de la continuité. Du 8 au 12 novembre prochain, le désert retrouvera ses honneurs, mais cette fois-ci, avec une dimension assez particulière : l’immigration transsaharienne. Les différentes projections, comme la conférence programmée, confirment ce choix réfléchi. « Nous avons vécu cette année au rythme d’une actualité effrayante,  l’immigration transsaharienne mérite d’être érigée en préoccupation majeure de la société. Pour notre part, nous allons nous pencher sur la thématique sous un angle cinématographique», a indiqué Ahmed Chahid, directeur de cette édition.
Selon un communiqué des organisateurs, « une nouveauté marque cette édition, à savoir traiter le problème de l’immigration transsaharienne, à travers des films et des documentaires». Et d’ajouter que les jeunes cinéastes seront aussi de la fête avec l’organisation d’un concours de scénarios, dont les dix sélectionnés bénéficieront d’un accompagnement de la part de cinéastes professionnels.
Par ailleurs, le programme comprend la projection de films de France, d’Espagne, de Burkina Faso, de Chine, de Russie, d’Algérie, de Tunisie, de Corée du Sud et bien évidemment du Maroc, pays qui accueille des flux successifs d’immigrés en provenance de pays subsahariens.
L’un des grands moments de cette édition sera le vibrant hommage que Zagora entend rendre à une figure emblématique du cinéma, de la télévision et du théâtre marocain,  en l’occurence Mohamed Hassan Al Joundi. Des témoignages accompagneront cette grande figure, qui vient de se distinguer, encore une fois, dans le grand feuilleton arabe «Omar Ibn Al Khattab ».
Outre la participation de comédiens, réalisateurs et artistes nationaux, le festival qui se veut également un tremplin d’animation artistique et de promotion touristique, revêt une dimension internationale dans la mesure où il accueillera comme d’habitude des hôtes de l’étranger.
Le public sera ainsi au rendez-vous avec cette manifestation cinématographique qui verra également l’organisation d’ateliers d’initiation aux métiers de cinéma animés par des spécialistes en la matière. Cette tendance à l’initiation et à la formation va de pair avec l’absence de toute compétition. Les initiateurs de cette jeune expérience tablent davantage sur le débat les rencontres et l’échange.

Mustapha Elouizi
Jeudi 25 Octobre 2012

Lu 1042 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs