Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Film anti-islam : Le chef du Hezbollah appelle à la mobilisation




Film anti-islam : Le chef du Hezbollah appelle à la mobilisation
 Le chef du Hezbollah libanais a appelé toute la nation islamique à se mobiliser en réaction à un film injurieux à l’égard de l’islam alors que des manifestations anti-américaines ont gagné lundi l’Indonésie et l’Afghanistan et fait deux morts au Pakistan. «Il ne s’agit pas d’un mouvement passager ou d’un défoulement mais du début d’une mobilisation sérieuse qui doit se poursuivre à travers toute la nation islamique pour défendre le Prophète» Mahomet, a lancé Hassan Nasrallah, qui a fait une rare apparition en public lors d’un rassemblement monstre à Beyrouth. «Les Etats-Unis doivent comprendre que la diffusion de l’intégralité du film aura dans le monde des répercussions dangereuses, voire très dangereuses», a poursuivi le chef du parti chiite. Il faisait allusion au long-métrage caricatural et de faible qualité cinématographique «L’innocence des musulmans (Innocence of Muslims) produit aux Etats-Unis, dont un extrait de 14 minutes a été mis en ligne sur You Tube. La famille de Nakoula Basseley Nakoula, le producteur du film islamophobe, a été emmenée lundi hors de la banlieue sud de Los Angeles par la police vers un lieu inconnu pour rejoindre ce dernier, disparu depuis samedi, et se cacher, ont annoncé les forces de l’ordre. Un imam salafiste égyptien a lancé une fatwa appelant à tuer tous les protagonistes du film, a annoncé lundi le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE. Au Pakistan, où You Tube a été bloqué, une personne a été tuée et deux autres blessées lors d’un échange de tirs entre la police et des manifestants dans la ville de Warai, près de la frontière afghane, a indiqué à l’AFP Mohammad Irshad, un haut responsable local. Des manifestants ont incendié un commissariat, un club de journalistes, la maison d’un magistrat et trois voitures. La police a utilisé des gaz lacrymogènes et tiré des coups de semonce pour tenter de disperser la foule, mais un manifestant a ouvert le feu sur les forces de l’ordre qui ont répliqué, selon ce responsable. Les autorités hospitalières ont aussi confirmé le décès lundi d’un manifestant blessé par balle la veille lors de manifestations près du consulat américain à Karachi (sud), la capitale économique pakistanaise.

AFP
Mercredi 19 Septembre 2012

Lu 273 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs