Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Feue Lalla Aicha, l’icône de l’émancipation de la femme marocaine




Une Princesse pas comme les autres nous a quittés par un jour de dimanche, 4 septembre 2011, SAR, la Princesse Lalla Aïcha que les proches préféraient appeler « Lalla».
« Lalla » est l’icône de l’émancipation de la femme marocaine, et pourquoi, ne pas dire arabe !
Ceux et celles des générations précédentes  ou actuelles gardent indélébile, l’image d’une jeune fille à peine sortie de l’adolescence debout sur la tribune dressée sur la principale place de Tanger  qui allait être baptisée par la suite  Place 9 avril 1947 pour célébrer l’événement.
Vêtue à l’occidentale, SAR la Princesse Lalla Aïcha devant une foule nombreuse composée d’hommes et de femmes de Tanger qui fut à l’époque,  ville internationale, devait ce jour-là depuis mémorable, prononcer un discours historique annonçant l’émancipation de la femme marocaine. C’était un discours précurseur !
Depuis ce jour du 9 avril 1947, le nom de SAR la Princesse Lalla Aïcha se confond avec la liberté et l’émancipation de la Marocaine.
Si aujourd’hui, la Marocaine, peut être fière de son émancipation, de sa liberté et  de sa modernité, elle la doit  sans conteste à « Lalla ».
C’est grâce à la clairvoyance d’un père, d’un Souverain en l’occurrence, Feu Mohammed V qui a choisi de donner l’exemple,  et donc d’être lui-même l’exemple en personne pour sortir la femme marocaine du carcan des traditions désuètes, en mettant au devant de la scène ses propres filles, LL.AA.RR Lalla Aïcha, Lalla Malika, Lalla Nezha et plus tard Lalla Amina.
L’exemple est donc venu d’en haut !
Feu Hassan II a eu le même comportement avec ses filles à qui il a confié des missions sociales pour être au contact du peuple.
S.M. le Roi Mohammed VI, suivant en quelque sorte l’exemple de son père et de son grand-père, a choisi lui aussi de donner l’exemple en décidant  d’officialiser la présence publique de son épouse, et en lui confiant  des missions à caractère social, toujours au service du peuple.
C’est ce qui marque l’osmose entre la famille Royale et le peuple.
Depuis, le dimanche 4 avril 2011, SAR Lalla Aïcha n’est plus. Néanmoins, elle restera à jamais dans l’esprit de chaque Marocain et Marocaine.
Car« Lalla » n’était pas une Princesse comme les autres…
Son nom demeurera exceptionnel dans l’histoire contemporaine du Maroc et de sa lutte pour recouvrer son indépendance. 

Youssef BENZAHRA
Jeudi 8 Septembre 2011

Lu 635 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs