Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival international du théâtre universitaire d’Agadir : Grand Prix pour la pièce brésilienne Hay Amor




Festival international du théâtre universitaire d’Agadir : Grand Prix pour la pièce brésilienne Hay Amor
Le rideau est tombé sur  la 14ème  édition du Festival international du théâtre universitaire d’Agadir (FITUA) organisée, par la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Ibn Zohr d’Agadir sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, en collaboration avec l’Institut français d’Agadir,et en partenariat avec la commune urbaine d’Agadir et la région Souss-Massa-Drâa.
Cette édition a vu la participation de 12  troupes universitaires marocaines et étrangères (Mexique, Brésil, Tunisie) et deux troupes professionnelles (EVA et Compagnie française) qui ont présenté deux  pièces hors-compétition : « Les Amoureux au ban » et « Sizwe Banzi est mort ».
Deux activités parallèles ont été menées en marge du Festival. Il y a eu d’abord la rencontre-débat placée sous le thème : « Poétique du corps grotesque et esthétique de la réception »avec la participation de professeurs et dramaturges, ensuite un atelier sous le thème : « L’improvisation comme outil d’action et de réaction » animé par le professeur  et dramaturge grec Ivdokimos Tsolakidis.
Après quatre jours de spectacle, de rencontres et d’échanges, tout le monde attendait avec impatience le verdict du jury présidé par le professeur Abdenbi Dakir (Maroc) et composé de Giorgina Kantalini (Italie), Abdelfattah Diouri (Maroc-Allemagne), Houceïne El Ansari (Irak-Suède) et Hafnaoui Baâli (Algérie). D’ailleurs, les décisions du jury ont été très bien accueillies par le public et les observateurs. Dans son rapport, ce dernier a émis plusieurs remarques et recommandations, tout en insistant notamment sur l’absence de salles de spectacles offrant toutes conditions requises par le spectacle théâtral. En effet, ni la vieille salle des fêtes de la municipalité, ni celle de la Jeunesse et des Sports où les spectacles ont été présentés ne les remplissent. Certes, la commune urbaine a réalisé des infrastructures de proximité : Complexes Addora et Khaïr-Eddine et les premières Maisons de quartiers pour faire face au grand déficit dont souffre la ville dans ce domaine, mais n’empêche que la cité Al Inbiâat a besoin d’un théâtre et d’un palais des congrès dignes de son rang de grande métropole régionale et première destination touristique. Car aujourd’hui, le tourisme, c’est aussi le sport, la culture et les loisirs. Le jury a aussi recommandé une plus grande ouverture du festival sur la ville afin de donner aux festivaliers l’occasion de découvrir les multiples facettes de la culture marocaine dans son unité et sa diversité. L’un des temps forts du FITUA est l’hommage rendu à deux membres d’une grande famille qui a beaucoup donné au théâtre et au cinéma. Il s’agit de la famille Eljoundy. Le  choix des organisateurs s’est porté sur la grande actrice Hajja Fatima Ben Meziane et son fils, l’acteur, dramaturge et metteur en scène, Anouar Eljoundi.
On ne peut parler de Hajja Fatima Ben Meziane, sans évoquer sa  longue et riche carrière avec la troupe de la RTM qu’elle a rejointe à l’âge de 14 ans. C’était en 1960. Fatima Ben Meziane interprétait à l’époque des rôles en rapport avec son jeune âge. Elle a incarné de nombreux rôles dans plusieurs pièces et feuilletons radiophoniques sociaux et religieux ainsi que dans plusieurs films. Et elle continue toujours à donner le meilleur d’elle-même à ce métier auquel elle a consacré toute sa vie. Acteur, dramaturge et metteur en scène, Anouar Eljoundi a eu en sa mère, Hajja Fatima, et son père, Mohamed Hassan Eljoundi, de qui tenir, lui qui est né dans un milieu familial artistique. Anouar fait ses débuts dans la pièce « Al Qadiya » présentée en 1974 au Festival arabe moderne organisé sous l’égide du ministère des Affaires culturelles. Ce fut  le départ d’une longue carrière artistique en tant qu’acteur, auteur, metteur en scène à la radio, à la télévision et au cinéma. Au théâtre, on peut citer ,entre autres, Al Qadiya, Sabâatou Rijal, Wa Tadourou Al Ayam, Oulidatna (acteur), Saâdi Bi Rajli, Allah Ya Âatina Al Halal, Ahlam (37 épisodes), Mawïid Maâ Annajah (51épisodes), Addiplome Wa Derbouka, El Millionnaire, Al Moudir wa Al Bendir(auteur), Riyad Al Warata, Ayna Al Wafaa, (metteur  en scène)…
Au cinéma, Anouar Eljoundi a en particulier joué dans Marie de Nazareth, Mort dans une île, Abdou Fi Âahd Al Mouahidines…
Il a présenté également plusieurs de ses créations à la radio  et  a joué dans plusieurs téléfeuilleton :Zoulikha, Oulad Al Halal, Qadaa Allah, Tighaline, Amoud, Âalach Ya Oualdi, Boukiyoud, Dikrayt….                                                                                                                    

Palmarès du Festival
- Prix d’encouragement :
Kabira El Berdouze (Douar des bûcherons) Agadir.
Radia M’daghri (Dessus et dessous…Noyade sur Terre) Marrakech.
Mounir Mjassem (Dessus- et Dessous ….Noyade sur Terre) Marrakech.
Brahim Omar Khalil (Cocktail Baladi) Agadir
- Prix de la meilleure actrice : Brenice Perez (Los Invasores) Mexique.
- Prix du meilleur acteur : Bassam Lakhlifi ( Wa Hom) Tunisie.
- Prix du meilleur texte : n’a pas été attribué.
- Prix de la meilleure scénographie : « Ils ont dit non » ENCG. Tanger.
- Prix de la meilleure mise en scène : José Avilés (Los Invasores) Mexique.
- Prix de la meilleure interprétation : « Wa Hom »  de la troupe  du Centre culturel universitaire de Monastir Tunisie.
- Prix du Jury :
« Hay Amor » de la troupe  Os Geraldos UNICAMP Brésil.
- Grand Prix du Festival : « Hay Amor » de la troupe Os Geraldos Brésil.

M’bark CHBANI
Lundi 6 Avril 2009

Lu 2178 fois


1.Posté par samira boufous le 11/10/2009 21:20
Bravo à mon amie kabira et bravo à la troupe Labssat
toujours la meilleure
bravo à toute les autres troupes je vous aime
à la prochaine inshallah
votre amie samira

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs