Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival international de danse à Marrakech




Après une première édition à Istanbul, en Turquie, c'est la ville de Marrakech qui abritera la deuxième édition du Festival "Mediterranean Deliht", du 7 au 13 juin.
Consacrée à la danse orientale, cette manifestation avait drainé beaucoup de monde l'année dernière et l'on s'attend à davantage d'affluence cette année.
Pour l'organisatrice de cet événement, Simona Guzman, le choix de Marrakech a été dicté par le fait que le Maroc excite l'imagination et exacerbe les sens. "C'est un pays des contrastes où tout, à la fois l'imaginaire et la réalité  fusionnent d'une manière spectaculaire. Dans mon enfance, j'ai grandi avec les histoires que mon père, né à Tétouan, nous racontait. J'ai toujours rêvé de visiter le Maroc et, avec ce festival, j'ai trouvé la meilleure opportunité. Pour moi,  le Maroc est un rêve devenu réalité".
Ce festival dévoile, par ailleurs, les nouveaux styles de la danse orientale ainsi que des folklores populaires propres à chaque pays.
D'ailleurs, le programme est très riche à cet égard: orchestres en live, shows nocturnes, ateliers de formation dédiés à tous les styles de danse orientale, classes d'apprentissage de percussions et visites touristiques à Marrakech et région."Les danseurs travaillent et répètent pendant des années, des mouvements, des combinaisons, des rythmes et s'initient, également, aux différents folklores dans tous les styles, qu'ils soient maghribi, baldi, veil, laf melaya, isis, wing, etc. En fait, ce festival présente les meilleurs professeurs qui enseignent leurs styles et techniques. En témoigne le grand nombre de professeurs : ils seront 18 maîtres enseignants internationaux et marocains à se donner rendez-vous à l'hôtel Mogador à Marrakech.
On trouve des professeurs de renommée internationale, entre autres, l'Egyptien Tito Seif, la Marocaine Hakima et la Russe Nathalie Bekker. Ces invités représentent plusieurs pays dont la France, la Russie, le Japon, l'Egypte, l'Afrique du Sud, le Danemark et les Pays-Bas.
Outre des spectacles, il est prévu que les artistes participants donnent des cours d'initiation à la danse orientale et ses différentes techniques. Chaque entraîneur devra prendre en charge un groupe d’élèves dans des classes ou des ateliers en même temps que des cours consacrés aux percussions.
Shows et gala sont également programmés en plus des compétitions qui offrent des invitations en vue d’assister à des festivals intéressants tels ceux de Las Vegas, Saint Petersbourg ou encore d’Astana au Kazakhstan.
La danse orientale a beaucoup gagné en importance et en intérêt de par le monde. Pour Simona Guzman, "la danse orientale est l'une des formes de danse les plus anciennes comme cela a été prouvé à travers des peintures rupestres très anciennes découvertes dans les grottes. La danse du ventre est populaire partout dans le monde. Ce n'est pas seulement une danse pour les clubs et les touristes mais aussi un art au service du théâtre et de la chorégraphie".     

Abdessalam Khatibi
Samedi 4 Juin 2011

Lu 485 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs