Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival international d'art vidéo à Casablanca

Un lieu d'échange pour des artistes d’horizons divers




Festival international d'art vidéo à Casablanca
Les travaux de la 20ème édition du Festival International d'art vidéo de Casablanca (FIAV) se sont ouverts, mardi dernier, sous le thème “Art vidéo, nouvelles visions''.
Organisée par la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M'Sik, cet évènement se veut un lieu d'échange et de dialogue pour un grand nombre d'artistes venant de divers horizons, a souligné le doyen de la faculté,  président du festival, Abdelkader Gonegai, lors de la cérémonie d'ouverture de  cette manifestation culturelle. 
Unique en son genre dans le monde arabe et en Afrique, cette manifestation œuvre, depuis sa création en 1993, dans un domaine précurseur et en perpétuel développement qu'est l'art vidéo, a-t-il fait savoir.
Le festival est une plateforme qui accueille chaque année des artistes de  renommée internationale et des jeunes créateurs contemporains lauréats des universités et des écoles d'art du Maroc, de l'Allemagne, la Belgique, de  Bulgarie, du Canada, de l'Espagne, de France, de l'Iran, des Etats-Unis, de la  Grande-Bretagne et de la Roumanie, a indiqué le directeur du festival, Majid Seddati.
Depuis une vingtaine d'années, le festival propose des œuvres d'art numériques, scéniques et performatives qui laissent le spectateur voguer entre  la technologie et la poésie, a-t-il ajouté.
Au programme de cette édition, destinée à promouvoir les échanges interculturels entre les étudiants œuvrant dans le champ des arts visuels et multimédias figurent la projection de films d'animations 2D et 3D, de fictions,  de documentaires, de création, ainsi que des conférences et des ateliers au profit de quelque 150 jeunes.
Les événements de ce programme, dédié au fondateur de Studio Azzuro, Paulo Rosa, décédé l'été dernier, se tiennent à la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M'Sik, au complexe culturel Moulay Rachid, à l'Institut  français de Casablanca, à la Galerie 2 du théâtre de Bourgogne ainsi qu'à la Galerie Amadeus d'Anfa. 
 

M.O
Vendredi 25 Avril 2014

Lu 1440 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs