Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival du cinéma africain de Cordoue : Projection du court-métrage marocain “Sur la route du paradis”




Festival du cinéma africain de Cordoue : Projection du court-métrage marocain “Sur la route du paradis”
Le court-métrage marocain “Sur la route du paradis”, de sa réalisatrice Uda Benyamina, a été projeté, mercredi soir au Théâtre Gongora à Cordoue (Sud de l’Espagne) dans le cadre de la 9ème édition du Festival du cinéma africain (FCAT) qui se tient jusqu’au 20 octobre dans cette ville andalouse.
Cette production cinématographique, qui participe à la compétition officielle de ce festival dans la catégorie consacrée aux courts-métrages (L’Afrique en court), raconte l’histoire de Leila et ses deux enfants, Sarah et Bilal, qui ont quitté leur terre natale afin de s’installer en France.
Sans-papiers, à la recherche de son mari réfugié en Angleterre, Leila souhaite offrir à ses enfants une vie meilleure et tente de survivre en les élevant dans la clandestinité. Alors qu’elle retrouve enfin la trace de son époux et dispose de l’argent nécessaire pour le rejoindre, l’étau se resserre. “Sur la route du paradis” (2011, 44 minutes) avait déjà été primé au Festival international du film de Dubaï, au Festival du court métrage méditerranéen de Tanger et au Festival international du film francophone de Namur.
Lors d’un débat suivant la projection du film, plusieurs professionnels cinématographiques espagnols et africains ont mis en exergue la particularité de la thématique choisie par Benyamina pour son court-métrage qui met à nu les souffrances cachées d’une femme pour garantir une vie meilleure pour ses enfants, ont-ils dit.
Ils ont, par la même occasion, salué le travail accompli par l’équipe technique, notamment dans le choix de la lumière et la mise en scène des acteurs. Née en 1981 à Viry-Chatillon (France), Uda Benyamina est réalisatrice, scénariste et comédienne. Elle est diplômée de l’Ecole régionale d’acteurs de Cannes (ERAC) et a suivi les formations de l’Académie de Minsk, de l’Ontological Theater et de l’Actors’ Studio à New York.
Artiste engagée, elle a co-fondé l’Association 1000 visages pour démocratiser le cinéma. Son court-métrage “Ma poubelle géante” a participé dans plusieurs festivals internationaux.
En plus du court-métrage de Benyamina, le Maroc est représenté à cette édition du festival par deux autres films dans la compétition officielle. Il s’agit de “Sur la planche” de Leila Kilani, retenu dans la catégorie “Rêve africain” consacrée aux longs-métrages, ainsi que “Comme ils disent” du réalisateur Hicham Ayouch, dans la section des courts-métrages.
Le cinéma marocain est également présent dans les sections hors-compétition par “J’ai bu du café dans un café” de Said Bouftass dans la catégorie “Animation Maghreb” et “WWW: What a Wonderful World” de Faouzi Bensaidi, dans la catégorie “Rétrospectives”.
Le FCAT est organisé à l’initiative de l’Association “Al Tarab”, avec le soutien notamment de l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID), de Casa Arabe (la maison arabe), du gouvernement d’Andalousie et de la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée.

MAP
Vendredi 19 Octobre 2012

Lu 380 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs