Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival de l’oasis du Guir à Boudnib

Une clôture en apothéose avec la danse Rokba




Festival de l’oasis du Guir à Boudnib
Le pari de la continuité a été relevé. La deuxième édition du Festival de l’oasis du Guir qui a eu lieu du 29 août au 1er septembre, a pris fin dimanche soir. Un air de joie parfumait ce bel espace. La volonté prévalant au sein de l’équipe d’organisation se résumait en une phrase clé : préparer dès maintenant la troisième édition.
Le festival s’est déroulé dans une ambiance bon enfant. Pour preuve, cette présence fort attendue du nouveau maître des arts populaires Mohamed Kertaoui. Un enchantement qui a semé une agréable allégresse en soirée de clôture. Ses ondoiements, ses ondulations et ses effets sonores naturels dont il a le seul  secret ont émerveillé un grand public venu de tous les coins de l’Oriental et de la région du sud-est, avec une présence notoire des Marocains résidant à l’étranger.
Directeur de cette édition, Abderrahim Dahaoui a déclaré : «Le nombre de visiteurs a dépassé nos attentes et prévisions. Nous estimons que l’objectif de cette manifestation est bel et bien atteint, en l’occurrence la mise en place de passerelles entre les différentes expressions des arts populaires au Maroc».
Initiée sous le thème «La culture populaire, un fondement pour le développement», par l’Association pour la reconstruction de Ksar Oulad Ali, cette manifestation qui vise à valoriser le potentiel culturel populaire a offert un programme riche et varié aux festivaliers dont le nombre a dépassé les trente mille visiteurs. L’on a assisté à des conférences sur l’histoire de la région et ses différentes expressions culturelles, à des ateliers d’initiation aux moyens et au savoir-faire pour l’amélioration des techniques agricoles ainsi qu’à des soirées artistiques, avec des troupes populaires, telles que Bouytharn, Laâlaoui, Ahidous...  
Le Festival de la culture populaire de l’oasis du Guir a été également enrichi d’une exposition des produits de terroir, œuvre de la société civile de la région.




Mustapha Elouizi
Vendredi 6 Septembre 2013

Lu 310 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs