Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival de cinéma Vues d'Afrique à Montréal : Mention spéciale pour deux films marocains




"L'Amante du Rif" de Narjiss Nejjar et "Majid" de Nassim Abassi se sont vu décerner, samedi soir à Montréal, une mention spéciale lors de la cérémonie de remise des prix de la 28ème édition du Festival international de cinéma Vues d'Afrique.
Lors de cette édition, les festivaliers ont été transportés dans l'univers de personnages autant troublants qu'attachants dans ces deux longs métrages: une jeune fille en quête d'émancipation (L'Amante du Rif) et un enfant de dix ans qui part à l'aventure vers Casablanca (Majid, film Coup de cœur du Parrain Eric M'Boua). Les deux films ont reçu le "Prix Notre Afrik de la meilleure actrice et du meilleur acteur".
"L'Amante du Rif" (2011) est un docu-fiction sur la condition féminine, les abus au sein du milieu carcéral, le chômage et la drogue, des enjeux que la réalisatrice voulait mettre en exergue en rapportant le témoignage d'une jeune Marocaine Aya qui croise beaucoup de femmes se battant pour leur émancipation. Elle a 20 ans et comme toutes les jeunes filles de son âge, elle ne rêve que de trouver l'amour, sublimé et fantasmé à souhait. Mais sa vie prendra un tournant dramatique à la suite d'une rencontre avec Le Baron, un trafiquant de drogue de sa région qui lui "volera" sa virginité et, du même coup, sa liberté.
Dans son film "Majid" (2011), Nassim Abassi raconte, lui, l'histoire d'un enfant de dix ans dont les parents ont péri dans un incendie, et qui décide de trouver une photo de ceux-ci. Il demande de l'aide à son grand frère Driss alors que ce dernier ne pense qu'à une chose : quitter le pays. Majid découvre qu'il existe peut-être une photo de ses parents à Casablanca, il décide alors, avec la complicité de son nouvel ami Larbi, de partir à sa recherche. C'est la première fois que Majid va à Casablanca. Un voyage plein de péripéties et de surprises l'attend.
Le long-métrage avait déjà reçu le Prix du meilleur scénario au Festival de Tanger et Faucon d'argent au Festival du film arabe de Rotterdam, 2011.
En clôture de ce festival, la projection de "Sur la planche" de la réalisatrice marocaine Leïla Kilani a été précédée par la remise des prix de la 28ème édition du Festival international de cinéma Vues d'Afrique, où quelque 101 films venus de 36 pays, dont 26 d'Afrique et des régions créoles, ont été projetés lors de ce rendez-vous du cinéma africain qui s'est déroulé du 27 avril au 6 mai.
Le cinéma marocain a été aussi à l'honneur, vendredi soir, lors d'une projection documentaire de "Maroc-Marhaban Bikoum" (Bienvenue au Maroc), la grande série canado-marocaine coproduite par le Studio Via le Monde Inc. et la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT-Maroc).

MAP
Mardi 8 Mai 2012

Lu 417 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs