Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival «Le Petit Prince du Désert» à Tarfaya : La technologie au service de l’homme et de l’environnement




Festival «Le Petit Prince du Désert» à Tarfaya : La technologie au service de l’homme et de l’environnement
C’est aujourd’hui que sera donné le coup d’envoi de la première édition du Festival «Le Petit Prince du Désert» à Tarfaya.
Organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI et en partenariat avec la province de Tarfaya, l’Agence du Sud et le ministère de la Culture, ce nouveau rendez-vous pluridisciplinaire se tient jusqu’au 25 novembre courant sous le signe «La technologie au service de l’homme et l’environnement».
Au programme de cette première édition, des ateliers technologiques et environnementaux pour sensibiliser à l’importance des questions fondamentales telles que les énergies renouvelables, les droits de l’Homme, la jeunesse et la diversité culturelle, des ateliers artistiques, des actions de sensibilisation à l’environnement et aux droits de l’enfant, des activités socioculturelles pour jeune public défavorisé, des expositions et des concerts de musique et beaucoup d’autres activités mettant en valeur le patrimoine local telle que la course de dromadaires.
Le Festival sera également un lieu de communion pour des intellectuels français et marocains de qualité, venus discuter de l’œuvre du « Petit Prince » dans le cadre de conférences ouvertes au public.
A rappeler que « Le Petit Prince » est l’œuvre la plus connue d’Antoine de Saint-Exupéry. C’est un conte philosophique et poétique, publié en 1943 et qui se présente sous l’apparence d’un conte pour enfants. Il aborde des thèmes profonds comme la vie et l’amour, la mort, l’amitié, les attitudes et préoccupations face à la vie, voire le suicide. En fait, chaque chapitre relate une des rencontres du Petit Prince et véhicule une moralité, une ou deux phrases simples sur l’amitié, la vie...

L’œuvre est également illustrée par l’auteur lui-même. Ses dessins, simples et d’un style un peu naïf, sont tout aussi célèbres que le livre lui-même.
D’autre part, le chantier de la première école verte des provinces du Sud sera inauguré pendant l’événement ainsi que d’autres projets sociaux.
A noter que durant ces trois jours, les spectateurs auront rendez-vous sur la plage Tarfaya qui se transformera pour l’événement en lieu de scène, avec des artistes de divers horizons. Ainsi, sera représenté le folklore soussi de Tachinouite par Hindi Zahra. La musique gnaoui sera également à l’honneur avec la participation du célèbre Maâlem Hamid El Kasri et le maître de la fusion Mâalem Omar Hayat, qui se produira en compagnie du groupe de breakdance La Halla King Zoo (finalistes d’Arabs Got Talent).
Mais aussi du rock Chaâbi joué par le groupe Mazagan suivi des percussions des Bramel’ Z, et des troupes locales «Bnat Aichata» et «Khoussifa» pour représenter le patrimoine hassani.
De même, la Mauritanie prendra part aux festivités grâce aux voix de Jamal Ould Abba et Ibarrakha Ment Hambara. Tout cela aura pour cadre le désert de Tarfaya, ses magnifiques plages et son histoire légendaire.

Najoua FRIGUECH
Jeudi 22 Novembre 2012

Lu 753 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs