Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival "Jazz au Chellah" : Mâalem Mahmoud Ghinea clôt la 16ème édition




Le site historique du Chellah a abrité cinq jours durant la 16ème édition du festival "Jazz au Chellah" qui a pris fin dimanche sur des notes du Maleem Mahmoud Ghinea, figure emblématique de la musique gnaoua au Maroc.
Lors de cette soirée, rehaussée par la présence notamment du Conseiller de SM le Roi, André Azoulay et de l'ambassadeur chef de la délégation de l'Union européenne au Maroc, Eneko Landaburu, le public a été émerveillé par la prestation du groupe français Emile Parisien (Quartet) et du quintet Pino Minafra, dont les œuvres suscitent un large éventail d'émotions entre drame et espoir et où le jazz rencontre les styles et mélodies de l'Afrique.
Pour le directeur artistique du Festival « Jazz au Chellah », Majid Bekkas, la 16ème édition du festival a connu un franc succès sur les plans de l'organisation et de la programmation, mettant en exergue la grande satisfaction du public qui a réagi positivement aux concerts donnés par l'ensemble des groupes artistiques.
Dans une déclaration à la MAP, Majid Bekkas a affirmé que l'édition 2011 a atteint tous ses objectifs, soulignant que les organisateurs aspirent toujours à faire plus et à offrir mieux aux fans de ce genre musical.
L'édition 2011 a été marquée par une forte présence de l'élément féminin avec la participation de la Tchèque Iva Bittova qui a présenté au public des chansons populaires avec une forte influence Jazz.
La deuxième journée du festival a été également marquée par une prestation brillante de la chanteuse Nabila Maan et du guitariste Tarik Hilal, qui ont présenté au public un bouquet de chansons arabes et marocaines sur un fond de Jazzy..
Les fans de jazz ont également apprécié la prestation remarquable du duo autrichien Michaela Rabutsh et Robert Pawlik, qui, respectivement à la voix, aux cuivres et à la guitare ont étalé un répertoire riche en compositions qui plongent le public dans une ambiance où mélancolie et énergie font bon ménage.
L'édition de cette année a été en outre marquée par un concert donné par le trio espagnol "Terraza", suivi du Toine Thys Wonder brass band, dont les membres sont originaires de Belgique, de Hollande et du Portugal.
Le Festival « Jazz au Chellah » est organisé depuis 1996 à l'initiative de la délégation de l'UE au Maroc avec les ambassades et Instituts culturels des Etats membres de l'UE, en partenariat avec le ministère de la Culture, la wilaya de Rabat et la Fondation Caisse de dépôt et gestion.

MAP
Mercredi 22 Juin 2011

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs