Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival Jazz au Chellah : European Jazz Ensemble ouvre le bal ce soir




Le European Jazz Ensemble, un groupe européen comprenant pas moins de 5 nationalités différentes, ouvre aujourd’hui les festivités du Festival Jazz au Chellah (13-17 juin).
Ce groupe qui réunit des musiciens venant d'Allemagne, de Pologne, de la République Tchèque, et du Royaume-Uni est présent sur la scène jazz européenne depuis plus de 35 ans, indique un communiqué de la délégation de l'Union européenne au Maroc.
A l'origine, l’European Jazz Ensemble était un quintet réunissant des musiciens de provenances différentes. Puis, ce noyau dur a su se transformer au fil des ans pour devenir un big band qui inclut régulièrement des invités prestigieux tels que Philip Catherine ou encore Joachim Kühn, tous deux présents lors de l'édition 2008 de Jazz au Chellah.
En deuxième partie de soirée, c'est la Méditerranée qui sera à l'honneur le temps d'une rencontre inédite avec Kostas Theodorou, ajoute la même source.
Kostas Theodorou est originaire des régions montagneuses du nord de la Grèce. Il a sillonné l'Europe entière pour parfaire sa connaissance des musiques locales. Son jazz reflète bien ses influences multiples: celles de Grèce bien sûr mais aussi des Balkans. L'artiste viendra au Chellah accompagné de son groupe complet. Les influences balkaniques et les parfums méditerranéens de Kostas Theodorou se mêleront parfaitement avec la musique flamenca de Simo Baazaoui, jeune artiste marocain à découvrir sur la scène du Chellah.
Né à Essaouira en 1980, Simo Baazaoui a évolué dans le monde flamenco grâce à sa culture hispanique. Son répertoire offre un langage musical particulier où la richesse technique de la guitare flamenca rejoint les sonorités traditionnelles marocaines. Son titre "Ouzoud" a été adopté par la revue Audio Prestige comme représentant de la musique du monde. Cette année, Simo Baazaoui sera présent avec sa formation complète: Imad Baraka au ney et à la flûte, Nourredine Chakir aux percussions marocaines et Adam Hakiki au cajon.

MAP
Mercredi 13 Juin 2012

Lu 299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs