Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival Gnaoua d'Essaouira : 20 ans déjà !

Des fusions, des résidences et un forum des droits de l’Homme




Le Festival Gnaoua d’Essaouira
revient pour une 20ème édition
qui se veut un hommage aux
anciens, aux grands qui ont
ouvert la voie, tout en portant
les regards vers la jeunesse
et la relève assurée.



Le Festival Gnaoua et musiques du monde sera de retour pour une 20ème édition. Ainsi, du 20 juin au 1er juillet 2017, c’est toute la ville qui sera habitée par la musique gnaoua additionnée à toutes les musiques du monde. Cette année encore, et à l’instar des éditions précédentes, les musiciens du monde viendront à la rencontre des Gnaoua, dans un esprit de partage et de dialogue. Des concerts solos aux fusions, des soirées acoustiques aux lilas, des rencontres aux conférences, la programmation suivra la même ligne des éditions précédentes: qualité, authenticité et partage seront de nouveau à l’ordre du jour.
Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, par l’Agence A3 en partenariat avec plusieurs acteurs institutionnels et privés, «le Festival Gnaoua d’Essaouira constitue une manifestation musicale parmi les plus prestigieuses au monde construite sous l’emblème de la convivialité et du dialogue des cultures ayant donné renaissance à une cité en quête d’universalité qui ne renie pas ses racines», a fait savoir la productrice du festival Neila Tazi lors d’une conférence de presse. «Le Festival d’Essaouira est un événement avec un concept très particulier, puisqu’il s’agit de mettre en scène des fusions musicales inédites mettant en valeur une culture ancestrale populaire», a-t-elle affirmé, notant que ces fusions en font la particularité pour le public et aussi pour les artistes, qui viennent se prêter à une expérience particulière.
La 20ème édition sera ainsi inaugurée le jeudi 29 juin à la scène Moulay Hassan, avec une résidence haute en couleur, où les rythmes brésiliens de Carlinhos Brown rencontreront les rythmes gnaoua des Maâlems Said et Mohamed Kouyou.
Résolument polyphonique, mêlant les styles les plus divers, le Festival d’Essaouira fait vivre des émotions uniques, des moments privilégiés de communion à travers la musique. Véritable laboratoire d’expérimentation musicale, studio à ciel ouvert, le festival qui fête ses 20 ans invite de grands noms pour des concerts pleins d’énergie, ou le blues légendaire de Lucky Peterson côtoiera le jazz aérien de Bill Laurance, les rythmes endiablés de Carlinhos Brown ou la voix pleine de sagesse d’Ismaël Lô. En plus de véritables spectacles originaux, comme le mariage entre le soufisme indo-pakistanais et la tagnaouite proposée par Titi Robin, ou le voyage de Guinée à Sidi Ali Ben Hamdouch créé par le Maâlem Hassan Boussou et ses compagnons. Les musiciens, amis du festival, véritables acteurs et témoins de cette aventure si particulière, reviennent fouler les planches d’Essaouira pour des créations revisitées, à l’image de la résidence créée par le Maâlem Abdeslam Alikane et Ray Lema, complices depuis 20 ans. Ou encore du spectacle tout en finesse pensé par Loy Ehrlich et sa troupe haute en couleur de Band of Gnawa. Sans oublier l’énergie débridée d’Amazigh Kateb et de Gnawa Diffusion. Entre nostalgie et découverte, le festival offrira donc plusieurs autres résidences conçues spécialement pour fêter ses 20 ans ainsi que des concerts inédits avec de grands noms de jazz, blues et musique africaine, en plus de la jeune scène musicale marocaine, les Maâlems de tout le Maroc et les troupes traditionnelles qui participeront à cette grande fête.
Il est, par ailleurs, à rappeler que cette année, l’ouverture ne dérogera pas à la règle et offrira à son public une véritable fête des sens. En effet, chaque année, l’ouverture du Festival Gnaoua et musiques du monde d’Essaouira est un ravissement visuel et musical et donne, en beauté, le coup d’envoi des festivités. L’emblématique parade, colorée et représentative des traditions musicales marocaines, traversera la ville et emmènera son public jusqu’à la Place Moulay El Hassan qui accueillera le concert inaugural.

Mehdi Ouassat
Jeudi 8 Juin 2017

Lu 756 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs