Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fès : la fraîcheur des sources naturelles pour fuir la canicule




En ces longues journées ramadanesques, où la chaleur qui sévit dans la ville de Fès contraint petits et grands à économiser leur "quota quotidien d'effort", c'est à un véritable "exode" vers les sources d'eau et les espaces forestiers de la région que se livre la population locale.
Et ce ne sont pas les havres de fraîcheur qui manquent dans la plaine de Saiss. Pour ceux qui préfèrent rester aux abords de la ville, la forêt périurbaine de Ain Chkef reste un choix judicieux, à maints égards. S'étalant sur une superficie de plus de 64 ha d'arbres forestiers, elle constitue un énorme réservoir d'oxygène pour la cité Idrisside.

Ain Chkef, première destination d’une population en quête de calme et de verdure

Depuis les premières heures de la journée, les habitants de la ville et des centres avoisinants commencent une chasse aux meilleurs emplacements, sous les belles et dominantes variétés d'arbres comprenant des pins d'Alep, des caroubiers, des acacias cyanophylla, des cyprès Arizona et des eucalyptus. Les derniers travaux d'entretien des pistes, de reboisement, de réhabilitation et d'aménagement de cet espace forestier, qui tire sa verdure et la douceur de son climat d'une source fraîche jaillissant du creux d'une faille du plateau du Saiss, en sont pour beaucoup dans l'afflux grandissant des populations, en quête de calme et de fraîcheur.
Entre ceux qui préfèrent se reposer en pleine nature et ceux qui profitent du mois sacré pour purifier leur corps en faisant du sport plein-air et d'autres qui s'amusent à se baigner dans les ruisseaux et les piscines limitrophes, tout le monde y trouve son compte.

Les sources d’imouzer Kandar, des havres de fraîcheur en plein été

A moins d'une quarantaine de km de la ville de Fès, Imouzzer Kandar offre, lui, grâce à son climat humide et tempéré et sa nature montagneuse, un endroit agréable pour oublier la forte chaleur sévissant à Fès.
Perché à près de 1.500 mètres d'altitude, cette petite ville, fortement imprégnée par le caractère rural des populations du Moyen-Atlas, donne une belle vue sur les plaines agricoles du Saiss, qui approvisionnent la région en fruits frais tout au long de l'année.
Parsemé de cours d'eau, de cascades et de sources, Imouzzer Kandar est le refuge par excellence des habitants de Fès en ces journées, où le mercure atteint des degrés de température insupportables.
Aïn Soltane, principale source d'eau de la ville, gratifie, elle, le visiteur d'un cadre agréable et d'une eau minérale en très faible teneur Sodium. Une partie des eaux de cette source est même mise en bouteille et commercialisée partout dans le pays.
A une dizaine de minutes en voiture, un tout petit village tirant son nom de la source Ain Chifa, attire, lui aussi, bon nombre de visiteurs de toute la région, qui y viennent passer la journée ou seulement se ravitailler en eau pure.
Des habitants de la cité Idrisside y font quotidiennement des allers-retours pour se rafraîchir dans ses piscines naturelles et ses cascades jaillissant des montagnes surplombant le village.

Ain Vitel, un hymne au calme et à la purete

Tel un petit coin de paradis, fait de magnifiques paysages, de cours d'eau, de cascades et d'eau pure, Ain Vitel, une autre source à la réputation nationale, attire chaque jour des jeûneurs de toute la région et même de villes plus lointaines, à la recherche d'un bon bol d'oxygène.
Située non loin du centre-ville d'Ifrane, la capitale écologique du pays, elle fait partie du célèbre parc national d'Ifrane, qui se caractérise par ses sources, ses lacs et sa richesse faunistique et floristique. Son eau pure et abondante durant toutes les saisons de l'année, sa végétation diversifiée et sa facilité d'accès font de la source Vitel la première destination par excellence pour passer les longues heures du jeûne et fuir l'atmosphère lourde et bruyante des agglomérations avoisinantes.
A quelques minutes à pied de cette source, une très belle cascade connue sous l'appellation "Refuge" offre aux estivants un cadre idyllique pour pique-niquer ou seulement se désaltérer. Une énième source naturelle, située juste au pied de la cascade, voit chaque jour les visiteurs se bousculer pour faire le plein d'eau fraiche et légère. Autant d'havres de vie et de verdure qui n'ont besoin que d'un minimum d'équipements pour rendre l'accueil plus agréable, mais sans pour autant toucher au cachet naturel de ces espaces.

MAP
Mardi 7 Septembre 2010

Lu 760 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs