Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fès célèbre la troisième édition de son Festival des arts de la rue




Fès célèbre la troisième édition de son Festival des arts de la rue
Le ministère de la Culture et de la Communication organisera, du 16 au 18 juin, à Fès, en partenariat avec la région Fès-Meknès et la commune de Fès, la troisième édition du Festival des arts de la rue. Ainsi, la capitale spirituelle vibrera trois jours durant aux rythmes des arts de la rue.  Une multitude de spectacles seront présentés dans de différents quartiers de la ville. Un moment de fête et d’émerveillement qui attirera tous les férus de cet art. Il va sans dire que ce festival fait partie désormais d’une culture populaire de qualité et touche un vaste public fassi et des visiteurs de tous les âges et de tous les horizons. Pour sa troisième édition, ce festival, dédié aux arts de la rue, prévoit un week-end festif autour de la création artistique, du vivre-ensemble et du dialogue interculturel. De par cette atmosphère ramadanesque, le public sera ainsi invité à goûter aux saveurs de dizaines de représentations artistiques issues de tout le Royaume.  Il s’agit d’un rendez-vous incontournable qui fera de la cité idrisside un laboratoire artistique dédié aux arts de la rue, aussi bien modernes que traditionnels.
Au grand bonheur des festivaliers, les organisateurs de cet événement culturel ont concocté  une programmation pluridisciplinaire: théâtre de rue et d’autres spectacles de plein air comme la Halka qui demeure un lieu de transmission de la culture et garant de notre mémoire artistique. La musique traditionnelle sera aussi de la fête, sans oublier les différentes catégories d’arts du spectacle. Et pour nous plonger dans l’univers pictural, le menu de cette édition prévoit également des  espaces consacrés aux arts plastiques et du graffiti.
Concernant le volet logistique, pour faire connaître l’ensemble des artistes participant à ce festival et leur donner plus d’espace, la ville met à leur disposition  des places publiques et grandes artères telles que le Boulevard Hassan II, le Boulevard Mohammed V et le parc de la Maison de la culture.

Nour-Eddine Oulabbes
Jeudi 15 Juin 2017

Lu 640 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs