Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faux policiers et vrais trafiquants

Saisie de 500 kg de chira




Selon un média proche de la direction du Polisario, les forces de l’ordre marocaines ont arrêté le fils d’un prétendu ministre du Polisario appartenant à un réseau international de trafic de drogue et qui tentait de faire passer quelque 500 kg de chira en Mauritanie.
Selon la même source, cette affaire qui défraie la chronique vient s’ajouter aux nombreux scandales de la direction du Polisario dont l’auteur de l’article a cité le vol d’un stock de batteries ainsi que d’importantes quantités de cuivre, perpétré par un commandant de la pseudo-police et deux de ses agents qui avaient été appréhendés à bord d’un véhicule de service relevant de l’unité spéciale d’intervention. Les voleurs devaient livrer la cargaison à un correspondant se trouvant en plein désert, dans un lieu dit «Al Gaâda » auquel l’accès d’un véhicule de la police ne peut avoir lieu sans l’aval d’une haute autorité. Ce qui confirme la complicité d’un haut dignitaire de la structure du mouvement. Cela a conduit à la constitution d’une commission  comprenant plusieurs dirigeants de la prétendue police afin d’interroger les inculpés.
La question que se pose l’opinion publique dans les camps de Tindouf est : Qui est derrière cette tentative de transfert de cette cargaison de haschisch censée être entre les mains de la justice et comment les trois inculpés ont pu mettre la main dessus? Selon l’auteur de l’article et partant du fait que cette opération n’a pu s’effectuer sans la complicité d’un haut dignitaire, les auteurs seront relâchés sans être poursuivis. Il précise que  cette cargaison devait provenir d’une importante quantité de drogue saisie dernièrement  et qui, pour des raisons inconnues, n’a pas été détruite.  
Rappelons que dans les camps de Tindouf, comme tout le monde le sait, les trafics d’armes, de drogues ou de denrées alimentaires provenant des aides humanitaires sont dirigés par des membres de la direction du Polisario, leurs descendants ainsi que leurs hommes de main. L’arrestation du fils du prétendu ministre Aïdda, en est la preuve tangible.

A.E.K
Mardi 6 Septembre 2016

Lu 915 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs