Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faudel : "Je véhicule l'image d'un homme qui n'est pas la mienne "




Celui qui avait été surnommé le petit prince du raï au début de sa carrière, a vécu des hauts et des bas, et même traîné avec lui de vilaines rumeurs qui lui ont quelque peu gâché l'existence... Faudel, le célèbre chanteur de 33 ans qui a connu le sommet de la gloire il y a de cela 15 ans a décidé de mettre un terme à tous ces ragots infondés qui le poursuivent, et c'est dans les pages du magazine Gala, en kiosque le 21 décembre, qu'il a ainsi pris la parole.
Terminé le silence, Faudel s'ouvre enfin : "J'en ai assez qu'on dise tout et n'importe quoi sur moi ! Je veux m'exprimer une bonne fois pour toutes afin que les dérapages médiatiques cessent. Je suis triste car je véhicule l'image d'un homme qui n'est pas la mienne".
Depuis son show lors de l'élection présidentielle de Nicolas Sarkozy, l'artiste a reçu beaucoup de critiques, mais il ne regrette rien... En 5 ans, il s'est alors fait discret, certes, mais il n'a pas chômé pour autant : "En 2007, le titre "Mon Pays" était classé dans le top single, ma carrière était à son zénith". "Depuis, je n'ai jamais cessé de travailler, mais dans l'esprit des gens, j'avais disparu. J'ai donné des concerts au Maghreb, au Moyen-Orient, sorti un album en arabe de reprises de standards (Bled Memory), et travaillé d'arrache-pied sur le prochain, qui sortira en mars 2012".
Il le dit lui-même, s’il s'est fait rare, c'est uniquement pour des raisons personnelles : "J'ai volontairement disparu des médias pour des raisons personnelles. Mon mariage battait de l'aile...". "J'ai donc pris du recul".
Mais aujourd'hui, Faudel est un homme nouveau, prêt à revenir sur le devant de la scène, avec tout le soutien de ses fans toujours fidèles, mais aussi et surtout celui de son épouse Anissa et de ses deux enfants.
"Je suis avant tout un père heureux et un mari comblé. Ma femme est mon pilier, mon booster. Anissa est solide, elle a une volonté et une joie de vivre incroyables" a-t-il confié avant de rajouter : "Elle m'a donné les clés du bonheur, un fils de neuf ans et demi, Enzy, et une petite Yana qui vient d'avoir dix-huit mois. Je remercie Dieu de m'avoir donné autant de chance dans la vie".
Et pour tous ceux qui pensaient que Faudel avait arrêté sa carrière pour devenir serveur dans un snack, détrompez-vous... Non sans humour, ce dernier a conclu son interview en révélant sa passion pour la cuisine et en précisant qu'il était loin d'être serveur : "J'ai investi dans un snack. C'est une entreprise familiale. Après la musique, la cuisine est une de mes passions. J'adore ! J'ai déjà été propriétaire d'un restaurant. Et puis, qui sait, on me verra peut-être bientôt en chef cuisinier !".

Libé
Vendredi 23 Décembre 2011

Lu 744 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs