Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fatma Aït Mous, Driss Ksikes et Asma Lamrabet lauréats du Prix Grand Atlas




Le Prix Grand Atlas dans sa 22ème édition a été décerné, jeudi dernier à Rabat, aux écrivains Fatma Aït Mous, Driss Ksikes et Asma Lamrabet, parmi les auteurs de 12 essais interrogeant la réalité marocaine sur  tout le spectre de l'introspection sociétale.
La politologue Fatma Aït Mous et le journaliste Driss Ksikes ont remporté le Grand Prix, dans la catégorie "Essai", pour leur livre "Le métier d'intellectuel", qui regroupe des entretiens avec quinze penseurs marocains et  permet de s'interroger sur la place des intellectuels dans une société en mouvement et de comprendre les relations entre démarche scientifique et engagement citoyen, entre recherche et mutations sociales.
Le médecin biologiste Asma Lamrabet a été primée, quant à elle, dans la catégorie "Traduction" pour son ouvrage "Femmes et hommes dans le Coran", traduit vers l'arabe par Bouchra Laghzali. L'auteur essaie dans ce livre de redonner aux femmes leur place dans l'islam.
Le Prix spécial du jury a été remis à l'ouvrage collectif "Ce qui nous somme", qui a été écrit au lendemain des attentats de Charlie Hebdo. Par la diversité de ses auteurs et de leurs positions, ce collectif donne une image  juste de la société marocaine et d'un pays qui est fermement opposé à l'extrémisme, au fanatisme et qui s'insurge contre les amalgames entre islam et violence.
Afin d'associer la jeunesse aux grands débats d'aujourd'hui, les étudiants du Royaume ont également décerné le Prix Grand Atlas Etudiants, aux ouvrages "Le métier d'intellectuel" et "Les Berbères" de Gabriel Camps.
Lors de cette cérémonie, qui a été ponctuée par une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats de Paris, d'Egypte et de Beyrouth, le sociologue, philosophe et théoricien de la complexité, Edgar Morin, a prononcé "un éloge de la liberté", en hommage aux victimes des attentats qui ont endeuillé la France et suscité au Maroc de nombreux  messages de sympathie.
Le jury de la 22ème édition du Prix Grand Atlas 2015, présidé par Edgar Morin, était composé d'intellectuels marocains, à savoir la libraire Souad Douiri Balafrej, le sociologue Mohamed Sghir Janjar, l'historien Mohamed Kenbib, la journaliste Maria Moukrim, le politologue Mohamed Tozy et la sociologue Sophie Bava.

Samedi 21 Novembre 2015

Lu 458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs