Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fatima Tihihit : Parcours de combattante




Il va sans dire que Fatima Tihihit est considérée comme l’une des chanteuses qui a donné à la chanson amazighe beaucoup d’éclat et l’a rendue encore plus célèbre. Certes, il y a eu avant elle, la première Fatima Tihihit, Demsiri et Demsiria, Tabaâmranet, Mtougui et d’autres. Mais Fatima Tihihit, la jeune, comme l’appellent les connaisseurs, arrivée avec les vagues des années 70 et 80 a pu donner un air de jouvence à la chanson amazighe tout comme les formations qui ont évolué dans le sillage de Nass El Ghiwane comme Izenzaren et Ammouri Mbarek par la suite.  
Pourtant, les choses n’ont pas été de tout repos pour cette artiste issue d’un milieu conservateur.
Contre vent et marée, elle a réussi à s’imposer en tant que chanteuse incontournable de la chanson amazighe. Son succès ne s’est pas limité au Maroc, mais il a dépassé les frontières pour toucher de nombreux pays européens où s’est installée une forte communauté marocaine d’origine berbère.
A l’époque où les cassettes audio faisaient fureur, les maisons d’enregistrement ne juraient que par elle car avec Fatima le succès est assuré et les ventes aussi.
Mais c’est grâce à Rais Demsiri que Fatima Tihihit a intégré le domaine du chant après l’échec d’une expérience conjugale. Après la mort de son premier mari qui était beaucoup plus âgé  et pour subvenir à ses besoins, elle a dû travailler comme bonne dans quelques ménages, avant de rencontrer Rais Demsiri et de travailler avec lui après son retour au Maroc et le départ de la première Fatima Tihihit.
C’était lors d’une soirée qu’elle a dû affronter le public et le trac lorsqu’on lui a proposé de chanter en tant que Raissa. C’était le grand succès. Après cette expérience avec Demsiri, elle a constitué son propre groupe qui allait devenir le numéro un au niveau de la chanson amazighe. Le succès était tel que les invitations fusaient de partout, du Maroc comme de l’étranger. En France notamment, elle a réussi à faire connaître ce genre de musique, de le faire aimer et de lui donner de la notoriété. Au Maroc, l’on se souvient de sa prestation dans les soirées télévisées et  les tournées artistiques.
 Fatima Tihihit a également été sollicitée par des  réalisateurs, notamment Farida Bourkia. Et on l’a découverte comme actrice qui sait interpréter son rôle avec simplicité, ce qui a permis au public de découvrir une autre facette de son talent.

Libé
Samedi 17 Avril 2010

Lu 2296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs