Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fatiha Zemmouri dévoile ses dernières oeuvres




Pour une œuvre originale, celle de Fatiha Zemmouri l’est à plus d’un égard. Ses dernières œuvres sont exposées jusqu’au 9 janvier 2010 à la galerie Nadar et laissent percevoir une approche très singulière dans la création chez cette artiste. En effet, Fatiha Zemmouri ne cherche pas, on dirait, à  conquérir les sens mais tout simplement à attirer l’attention sur une réalité que nous avons tous tendance à vouloir éclipser. En ces temps de débats houleux sur l’environnement et la réduction de l’effet de serre, Fatiha est venue nous rappeler qu’elle fait sienne cette question de recyclage ; cette méthode très à la mode actuellement qui consiste à récupérer les objets et les matières qui semblent avoir fait leurs temps. Carton, charbon, bois, tout est bon pour cette artiste pour constituer un thème de recherche plastique. Certes, la maîtrise y est comme en témoigne la façon de traiter avec la céramique par le biais de techniques mixtes qui en appellent à des matériaux aussi originaux que différents. En fait, il s’agit là d’une maîtrise totale de la matière quelles que soient son origine, ses fonctions antérieures présentes et peut-être futures. La disposition des composantes des œuvres est également très étudiée et il semble que Fatiha procède par étagement pour préserver un équilibre certain et éviter que les éléments utilisés piétinent. Chaque élément est à sa place mais l’on retrouve le clou de la démarche dans des sous-éléments qui couronnent l’ensemble de l’œuvre, tel ce caillou qui ressemble à un œuf qui porte des inscriptions comme pour garder jalousement des secrets qu’on ne veut pas divulguer. Ces inscriptions se révoltent parfois dans l’esprit de l’artiste et vont jusqu’à se constituer en support ; un support qui hante le reste des éléments avec ses caractères de talismans et autres discours codifiés.
Cela fait longtemps d’ailleurs que les observateurs et les connaisseurs n’ont plus croisé une telle œuvre et une telle audace à se départir complètement de ce qui se fait actuellement en matière d’arts plastiques. Cependant, Fatiha Zemmouri a donné toute la mesure à ces arts plastiques dans leur quasi-intégralité étant donné qu’elle utilise beaucoup de matériaux et d’expressions plastiques en même temps, où la peinture se confond avec la céramique, la poterie et par extension avec la photographie même.
Récupération, disposition, étagement et diversité de supports, voilà ce qui semble être la démarche de l’artiste peintre Fatiha Zemmouri ; une démarche assez singulière qui dévoile un grand talent et une tendance très forte à l’exploration et à la recherche.  

L
Samedi 19 Décembre 2009

Lu 356 fois


1.Posté par hamza le 25/12/2009 11:22
tré tré bien

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs