Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fathallah Oualalou, maire de la capitale : “L’adoption unanime du budget de Rabat a une signification politique”




Fathallah Oualalou, maire de la capitale : “L’adoption unanime du budget de Rabat a une signification politique”
Enfin ! Le budget du Conseil de la ville de Rabat pour l’année 2013 a été adopté à l’unanimité. Cela a eu lieu  lors de la session d’octobre été présidée par Fathallah Oualalou, maire de la ville. « Cette approbation à l’unanimité des membres du Conseil a une importante valeur  et  une signification  politique », a déclaré ce dernier  tout en soulignant que tous les membres ont appelé à augmenter les ressources de la municipalité qui, au demeurant, sont fort limitées.
Par ailleurs, le maire  a précisé que l’augmentation desdites ressources est tributaire de la réforme de la fiscalité locale qui sera soumise au Conseil du gouvernement et au Parlement  afin que les bâtiments publics de l’Etat soient assujettis aux impôts. En attendant, poursuit M. Oualaou, la mesure-phare contenue dans ce budget est la mobilisation des taxes sur les terrains  non bâtis situés dans les quartiers Souissi, Riyad et sur le plateau d’Akrach.
Quant à Abdelhak Mantrache, président de la commission financière et du budget au sein du Conseil, il a déclaré que ce qui caractérise le présent budget, c’est la rationalisation des dépenses. Ainsi les volets social, culturel et sportif ont-ils été mis à l’avant. Il a été alloué au volet social environ 4 millions de DH et quelque 800.000 DH  au volet culturel. Quant subventions accordées aux associations culturelles, elles ont atteint 4 millions de DH.
M.Mantrache a également attiré l’attention sur le fait que le Conseil de la ville a veillé à ce que le budget augmente ses ressources à caractère fiscal. De ce fait, celles relatives aux terrains non bâtis passeront  de 25 à 90 millions de DH.
Pour sa part, le Conseil a exigé que les associations culturelles, sociales et sportives  désirant bénéficier de subventions adoptent des cahiers des charges approuvés par lui et ce, dans un souci de transparence.
A rappeler que le projet de budget a été discuté au sein de la commission financière et budgétaire que préside Abdelhak Mantrache et qu’il a été adopté à l’unanimité,  après quelques amendements.

Libé
Vendredi 23 Novembre 2012

Lu 382 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs