Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fathallah Oualalou invité du JT d’Al Oula : “L’USFP est l’école d’une opposition constructive”




«L’opposition trouvera son essence à travers notre identité. Elle sera de ce fait une opposition constructive, une opposition ittihadie étroitement liée, basée sur la critique et la proposition d’alternatives. Nous sommes une école dans ce sens» C’est en ces termes que s’est exprimé Fathallah Oualalou, Premier secrétaire adjoint de l’USFP, lors de son passage, lundi soir, sur le plateau du JT d’Al Oula de 20h30.
M. Oualalou qui  expliquait la décision du parti de la Rose de ne pas participer au gouvernement de Benkirane, a tenu à préciser que cette décision a été prise à l’unanimité et avec responsabilité par le Conseil national. Elle a été essentiellement motivée par l’intérêt du pays et du parti. «Ce positionnement, ajoute le Premier secrétaire adjoint  de l’USFP, devrait garantir également une évolution convenable de notre démocratie et créer les conditions nécessaires pour une meilleure application de la nouvelle Constitution».
M. Oualalou a, par ailleurs, indiqué que l’USFP est un parti de l’alternance avec le gouvernement d’El Youssoufi, et par conséquent, le parti de la Rose respectera la volonté des électeurs et les résultats du scrutin du 25 novembre.
Pour le maire de la capitale, quatre considérations  essentielles  ont motivé le choix du parti d’Abderrahim Bouabid : le respect du choix du peuple quant au type de gouvernement et au rôle de l’opposition, l’opérationnalisation de la nouvelle Constitution, l’attachement à notre identité et notre référentiel ainsi que la clarification des positions et des principes de chaque entité dans le champ politique national.
Il a par ailleurs précisé :  « Notre paysage politique national est fait de confusion,  ce qui engendre inéluctablement  un manque de confiance et une banalisation de l’action politique. Il faut donc combattre cet embrouillement. De ce fait, ce choix nous permettra de sauvegarder notre identité». Et d’ajouter que l’USFP est un parti socialiste, démocrate et moderniste.
Concernant l’organisation en alliance de l’opposition, le Premier secrétaire adjoint du parti de la Rose a expliqué que c’est la majorité qui s’organise généralement en coalition et non l’opposition qui reste spécifique à chaque parti. Répondant à une question au sujet de la Koutla démocratique, M. Oualalou a expliqué que cette dernière a joué un rôle important à une certaine étape et a pu créer une certaine dynamique qui a relancé la transition démocratique. Au sujet de l’organisation interne du parti, le Premier secrétaire adjoint a précisé que l’on s’attèlera à la consolidation et au renforcement des instances parallèles du  parti pour affronter l’étape à venir.

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 7 Décembre 2011

Lu 752 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs