Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fathallah Oualalou devant les présidents et les rapporteurs des commissions du Conseil national : “L’USFP est déterminée plus que jamais à défendre son projet sociétal et démocratique”




Fathallah Oualalou devant  les présidents et  les rapporteurs des commissions du Conseil national : “L’USFP est déterminée plus que jamais à défendre son projet sociétal et démocratique”
Face aux orientations conservatrices de  l’actuel gouvernement, l’USFP s’estime plus déterminé que jamais à défendre son projet sociétal et démocratique. Une volonté exprimée samedi par le Premier secrétaire adjoint du parti, Fathallah Oualalou, devant  les présidents et  les rapporteurs des commissions du Conseil national.
La majorité des composantes partisanes de ce gouvernement ont émis des réserves quant au mouvement de la jeunesse et à la dynamique politique et sociale qu’a connue le monde arabe, a-t-il souligné.
Il a tenu également à déclarer que  les premiers indicateurs montrent de manière on ne peut plus claire que les orientations conservatrices de ce gouvernement ont délaissé les principes  mis en place par l’expérience de la transition démocratique  et opté pour d’autres  approches.
Dans ce cadre, il a fait savoir qu’en dépit des orientations et des intentions qu’il renferme, le programme gouvernemental présenté devant le Parlement n’apporte pas grand-chose. Il ne donne pas un nouveau  souffle  à  l’action publique et il ne définit aucunement les moyens politiques ou financiers à même de permettre son exécution.
Par ailleurs, Fathallah Oualalou  a tenu à préciser que vu la conjoncture actuelle, la  feuille de route qui sera désormais adoptée par  l’USFP doit notamment reposer sur 3 axes principaux.  Primo : enrichir et renouveler l’orientation idéologique et de pensée du parti. Secundo : élaborer un discours politique d’opposition qui rime avec la nouvelle vie politique. Tertio : mettre à jour l’outil partisan en perspective des prochaines échéances électorales communales et professionnelles prévue en 2012 et la bonne préparation  du IXème Congrès national.
La conjoncture politique et la situation organisationnelle  exigent  plus de temps que par le passé pour moderniser cet outil aux niveaux régional et provincial ainsi qu’au niveau des sections et des secteurs professionnels,  des jeunes et des femmes, a insisté Oualalou.  Dans ce cadre, il a précisé que l’USFP est appelé à trouver de nouvelles  voies pour communiquer avec les différents cadres et les intellectuels  avant de poursuivre que les Usfpéistes sont dans l’obligation, au niveau social,  de coordonner et de travailler étroitement avec la Fédération démocratique du travail (FDT).

LARBI BOUHAMIDA
Lundi 23 Janvier 2012

Lu 595 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs