Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fathallah Oualalou à la réunion du CGLU à Florence : «C'est une occasion pour nous de mettre en avant la réforme de la Constitution et la consolidation de nos institutions»




La réunion du Conseil Mondial des Cités et Gouvernements locaux Unis (CGLU) qui se tient à Florence (centre de l'Italie) offre l'occasion à la délégation marocaine de mettre en relief la portée des réformes introduites par la nouvelle Constitution et la capacité du Maroc de promouvoir sa démocratie aux niveaux national et local, a affirmé le président du Conseil de la ville de Rabat, Fathallah Oualalou.
"C'est là une occasion pour nous de mette en avant la réforme de la Constitution et la consolidation de nos institutions à la suite des récentes élections", a déclaré M. Oualalou à la MAP, soulignant le caractère "crucial" de cette réunion qui se tient "en cette phase marquée par la crise en Europe et par des changements dans plusieurs pays du sud de la Méditerranée".
Il s'agit également pour la délégation marocaine de "montrer que le Maroc est capable de promouvoir sa démocratie tant au niveau national qu'au niveau local", a-t-il ajouté en marge de cette réunion ouverte, vendredi dernier, avec la participation de 400 élus locaux et régionaux venant de plus de 40 pays.
Le maire de Rabat a, en outre, souligné la disposition exprimée par toutes les villes du monde à accompagner la capitale du Royaume qui abritera le 4ème Congrès mondial du CGLU, en juin 2013, après en avoir accueilli le comité exécutif en juin dernier.
M. Oualalou, qui a rappelé que le Maroc est membre du bureau exécutif de cette organisation, a souligné l'importance que revêt la réunion de Florence pour la présentation des préparatifs de Rabat pour accueillir le prochain Congrès mondial du CGLU.
Il a évoqué, dans ce cadre, la mise en place de l'association "Rabat 2013" en tant que "vecteur opérationnel de la préparation de ce projet qui va regrouper 4000 maires du monde entier".
Par ailleurs, le maire de Rabat a indiqué s'être entretenu, vendredi, avec son homologue de Florence des relations liant la Cité florentine au Maroc depuis 1958 lorsque, a-t-il rappelé, "le maire Giorgio La Pira avait organisé une conférence méditerranéenne à laquelle avait assisté feu SM Hassan II, alors Prince héritier, et de grands leaders du nationalisme marocain".
Depuis lors, "Florence a gardé des relations spécifiques avec le Maroc", a-t-il souligné.
M. Oualalou a ajouté, d'autre part, que les thèmes de cette rencontre qui a pris fin dimanche "s'imposent à tous", en l'occurrence le problème du développement durable, le rôle des villes dans ce domaine et les financements du développement local, un aspect, a-t-il précisé, qui intègre la stratégie pour les six années à venir du CGLU.
Face à la crise économique et financière qui touche les pays de l'Europe et de l'Amérique Latine, il est important aujourd'hui d'insister sur l'élément de la proximité comme réponse à la crise, a-t-il affirmé en mettant l'accent sur l'intérêt que les bailleurs de fonds doivent accorder aux financements des villes.

MAP
Mardi 13 Décembre 2011

Lu 821 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs