Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Farida Belyazid : "Je prépare un film pour répondre aux allégations de Pedro Almodovar"




Farida Belyazid : "Je prépare un film pour répondre aux allégations de Pedro Almodovar"
Depuis son film documentaire "Naida", consacré à la nouvelle vague musicale, Farida Belyazid s'est éclipsée et a manifesté certains signes d'essoufflement. Renseignement pris, Farida n'est pas essoufflée, elle l'est seulement au niveau de la production dont les efforts ont freiné en quelque sorte, son élan au niveau de la réalisation. Au niveau des films, son dernier avait pour nom "Juanita" tourné en 2005, mais depuis, c'est plutôt la production qui a dû l’interesser. Seulement voilà: Farida dit en avoir assez des tracasseries de la production surtout que l'effort déployé à ce niveau l'empêche de penser à la réalisation et l'écriture de scénarios.  Résultat: six années de répit et en même temps de réflexion.
 En effet, il n'est pas du tout aisé de jouer au chef d'orchestre au niveau du 7ème art. " Si je veux continuer sur ma lancée au niveau de la réalisation, je dois arrêter la production qui me demande un grand effort", a-t-elle indiqué.
Et même si le CCM, par l'intermédiaire de son Fonds de soutien, apporte une aide substantielle, il faut que l'argent alloué soit bien géré et c'est là un autre problème.
"Le problème surgit après l'octroi de cette aide, car pour bien en profiter, il faut travailler avec un réalisateur qui sache gérer", a-t-elle souligné.
Mais il semble que c'est bientôt la fin de ce genre de soucis pour elle. "Aujourd'hui, je peux dire que je pourrai m'en sortir car dorénavant, c'est Latif Lahlou qui se chargera de la production" a-t-elle précisé.
Cela veut-il dire qu'elle a du nouveau? Oui, Farida est en train de travailler sur un grand projet qui vise à répondre aux allégations de certains artistes espagnols au niveau du Sahara marocain.
"Je travaille sur un film consacré à notre cause nationale pour contre-attaquer ce groupuscule espagnol qui colporte des idées anti-marocaines, étant donné que personne n'a réagi à ces agissements". Farida fait allusion à Pedro Almodovar et Javier Bardim qui font tout pour nuire à l’image du Maroc en le présentant comme une puissance coloniale.
"Ce sera une sorte de fresque cinématographique qui traîtera de la question du Sahara comme il se doit. C'est l'histoire d'une documentariste espagnole qui va faire le déplacement au Sahara avec plein d'idées reçues et de stéréotypes. Après plusieurs rencontres avec les habitants du Sahara, elle va se rendre compte que la réalité est tout à fait différente de ce qu'elle pensait", a confirmé Farida Belyazid.
Un retour très attendu surtout qu'il est dicté par le devoir national. Il est désolant, comme elle le dit, que personne n'ait pensé réagir à ces groupuscules anti-marocains du cinéma espagnol; une poignée de cinéastes qui a pu se faire remarquer lors du Festival du cinéma d'Abou Dhabi.

Par Abdessalam Khatib
Samedi 12 Novembre 2011

Lu 945 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs