Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fakhir regrette de n’avoir disputé aucun match test avant les éliminatoires du CHAN




Au forfait de Keddioui s’ajoute celui de Hafidi



Le Onze national des locaux, équipe communément appelée A’, devait regagner hier Tunis où il aura à disputer la phase retour des éliminatoires, zone Nord, du Championnat d’Afrique des nations dont les phases finales sont prévues au début de l’année prochaine au Rwanda.
Avant de faire le déplacement, la sélection marocaine, sous la conduite de M’Hamed Fakhir,  a effectué la semaine écoulée un stage avec la présence de 26 joueurs. Une concentration qui a été l’occasion pour le staff technique d’apporter les dernières retouches avant leur première sortie officielle.
Pour MHamed Fakhir, cette concentration s’est déroulée dans de bonnes conditions, même s’il a regretté de n’avoir disputé aucun match test en vue de préparer cette échéance nord-africaine dont les deux premières sélections décrocheront le ticket de l’édition de Kigali.
Il faut dire que les partenaires de Brahim Nakach avaient pris une option sérieuse pour la qualification et ce, après avoir cumulé lors de la phase aller 4 points, grâce à leur victoire sur la Libye par 3 à 0 et leur match nul devant la Tunisie sur la marque de 1 partout. Autrement dit, sur les deux rencontres qu’ils auront à jouer cette semaine au stade de Radès à 17 heures, jeudi prochain contre la Libye et le 25 courant face à la Tunisie, les poulains de M’Hamed Fakhir n’ont besoin que d’un point pour assurer leur passage au CHAN 2016, tournoi si cher au président de la CAF et par interim de la FIFA, Issa Hayatou.
Une option qui n’est pas sans risques et le mieux placé que quiconque à être au fait de cette situation n’est autre que le sélectionneur Fakher qui a fait savoir vendredi à Marrakech lors d’une rencontre avec la presse que l’équipe nationale cherchera la qualification dès le premier match. C’est-à-dire face à la Libye, ce qui ne sera pas une mince affaire devant un adversaire qui ne manquera pas de jouer son va-tout dans la mesure où il compte 3 point dans son compteur, il voudra être le premier à atteindre la barre qualificative des 6 unités.
L’équipe nationale sait ce qui attend, d’autant plus que le Onze libyen d’après Mhamed Fakhir «se prépare comme un club depuis 2 ou 3 années, du fait que le championnat libyen n'a pas encore démarré ». Et de préciser dans une déclaration rapportée par la MAP que «les joueurs libyens, évoluant en même temps dans l'équipe séniors et celle des locaux, ont disputé plus de matchs internationaux ensemble que ceux de l'équipe marocaine ou tunisienne».
Au sujet de la sélection tunisienne, hôte de cette seconde manche des éliminatoires, Fakhir a indiqué que « ça sera un derby maghrébin qui se caractérise toujours par une intensité dans le jeu, sachant que la Tunisie est dans l'obligation de gagner ses deux matchs contre le Maroc et la Libye pour conserver ses chances».
Dans le registre des forfaits, l’équipe nationale devra faire sans deux éléments clés, en l’occurrence les Rajaouis Youssef El Kaddioui et Abdelilah Hafidi. Concernant le premier joueur cité, Mhamed Fakhir n’a pas caché son regret quant à cette absence, affirmant que «l’équipe nationale a besoin d'un joueur de cette trempe, notamment au niveau offensif où il fait la différence».
Pour le cas de Hafidi, il s’était blessé lors de la séance d’entraînement de samedi et il a été remplacé par le joueur de la Renaissance de Berkane, Amine El Kass, appelé à la rescousse par le sélectionneur national.
Il convient de rappeler en dernier lieu que si l’EN parvenait à se qualifier à ce championnat continental réservé aux joueurs locaux, ça serait sa deuxième participation, après le CHAN 2014 où elle avait été éliminée au stade des quarts de finale par le Nigeria.

          
 

​Suspension de Hamza Abourazzouk



La Commission de discipline et de fair-play relevant de la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), réunie dernièrement, a infligé une suspension de six matches fermes et une amende de 2000 dirhams à l’attaquant du Moghreb de Tétouan, Hamza Abourazzouk.
Cette sanction est justifiée par l’emportement d’Abourazzouk à l’issue du match FUS-MAT, comptant pour la 4ème journée du championnat national de football, Maroc Telecom D1, après avoir proféré des insultes à l’encontre de l’arbitre, d’autant plus qu’il n’avait pas purgé une sanction antérieure de deux matches avec sursis, le tout aggravé de récidive. 

Mohamed Bouarab
Lundi 19 Octobre 2015

Lu 762 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs