Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fajr courtisé par Villaréal et Las Palmas : Bon de sortie sous conditions pour l’international marocain




Au cœur de l’hiver, l’entrevue entre Fayçal Fajr et sa direction sportive n’aura pas duré bien longtemps. A l’origine, ce rendez-vous souhaité par les dirigeants galiciens avait pour but de proposer une prolongation de deux ans  à l’international marocain, dont le contrat expire en juin 2018. Une démarche souhaitée par Pepe Mel, l’entraîneur en poste. Mais le natif de Rouen en a profité pour prendre à contre-pied sa direction et exprimer ses envies d’ailleurs. Fortement contrarié par le souhait de son milieu de terrain, le technicien espagnol lui a assigné une place permanente sur le banc de touche à son retour de la CAN 2017. Ce qui lui a valu d’afficher ses pires statistiques en trois saisons dans le Rías Altas. (14 titularisations en 25 matchs, pour une seule réalisation).
Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et les tensions se sont apaisées. Tino Fernández, président des pensionnaires du Riazor n’est pas dupe, il est conscient de la valeur marchande de Fayçal Fajr. Ainsi, un gentleman aggrement fut trouvé entre les deux parties. Il implique un bon de sortie sous conditions. La première se décline sous la forme d’une légère indemnité de transfert. La seconde, d’origine temporelle, implique que plus aucune offre ne serait acceptée au-delà de la date limite du 5 juillet, alors que le marché de transfert estival espagnol ouvre ses portes le premier du même mois. Une issue favorable est néanmoins attendue dans ce dossier.
En effet, selon un membre proche de son entourage, l’international marocain (16 sélections) aurait reçu deux propositions. La première émane de Villaréal. Supervisé plusieurs fois par le club de la province de Castellón de la Plana, il franchirait un palier en rejoignant le 5ème du dernier championnat d’Espagne et pourrait découvrir pour la première fois une compétition européenne, en l’occurrence, la Ligue Europa. Puis, il y a l’offre de Las Palmas. S’il est loin des ambitions européennes du sous marin jaune, le club de l'île de Grande Canaries, 14ème du dernier exercice, est connu pour sa qualité de vie et sa proximité du Maroc, destination prisée par Fayçal Fajr.
Pas à pas, donc, Fayçal Fajr s’approche de la fin de son idylle sur la côte nord-ouest de la péninsule Ibérique. Il pourrait donc fêter son 29ème été au sein du cinquième club de sa carrière professionnelle, après Elche (Espagne), Caen et Fréjus-saint-Rafael (France).  

Chadi Chaabi (Stagiaire)
Vendredi 16 Juin 2017

Lu 733 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs