Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Face à la polémique, Roman Polanski renonce à présider les “Oscars français”




Face à la polémique, Roman Polanski renonce à présider les “Oscars français”
Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski renonce à présider la cérémonie des Césars, les "Oscars français", en raison de la polémique, qu'il juge "injustifiée" déclenchée par des associations féministes contre sa nomination, selon un communiqué publié mardi. Le réalisateur de "Tess", du "Pianiste" ou de "Rosemary's Baby", qui a reçu de nombreux prix à travers le monde, est toujours poursuivi par la justice américaine pour le viol présumé d'une adolescente de 13 ans en 1977.
Des associations féministes avaient lancé une pétition dénonçant sa désignation, jugée insultante pour les victimes de viols et agressions sexuelles. Une pétition réclamant sa "destitution" avait recueilli plus de 60.000 soutiens mardi et un appel au boycott de la cérémonie des plus hautes récompenses du cinéma français, qui se tiendra le 24 février, avait été lancé sur les réseaux sociaux. La ministre française des Droits des femmes, Laurence Rossignol, avait jugé "surprenant et choquant" le choix du réalisateur franco-polonais. Cette polémique a "profondément attristé Roman Polanski et atteint sa famille" et le réalisateur "a décidé de ne pas donner suite à l'invitation" des organisateurs, d'après le communiqué de son avocat. Le titre de président de la cérémonie des Césars est essentiellement honorifique, les récompenses étant attribuées par plus de 4.000 professionnels.
Né en France de parents polonais, Roman Polanski, à l'époque âgé de 43 ans, avait été poursuivi en 1977 en Californie pour le viol d'une adolescente de 13 ans. Libéré sous caution après 42 jours de prison, le cinéaste qui avait plaidé coupable de "rapports sexuels illégaux" avec une mineure mais nié le viol, s'était enfui des Etats-Unis avant le verdict, craignant d'être lourdement condamné.
Considéré depuis comme un "fugitif" par les Etats-Unis, il court toujours le risque d'y être extradé. En décembre 2016, la Cour suprême polonaise a mis fin à une procédure d'extradition entamée en 2014 à la demande de la justice américaine. Aujourd'hui âgé de 83 ans, naturalisé français en 1976, Roman Polanski vit en France. Il n'est jamais retourné aux Etats-Unis, pas même en vue de recevoir l'Oscar du meilleur réalisateur en 2003 pour "le Pianiste".

Mercredi 25 Janvier 2017

Lu 541 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs