Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Face à la décision du ministre de se délier de ses engagements : Le SDJ réclame justice




Face à la décision du ministre de se délier de ses engagements : Le SDJ réclame justice
Lutte et citoyenneté. Tel a été le slogan pour lequel le Syndicat démocratique de la justice, affilié à la FDT, a opté pour la session extraordinaire de son Conseil national tenu les 3 et mars courant. Slogan d’autant plus approprié que Mustapha Ramid, l’actuel ministre de la Justice a, de manière pour le moins intempestive, interrompu un dialogue qui semblait être sur la bonne voie.
Le Conseil national appelle le ministère à faire montre de sa bonne volonté en procédant  à la signature de l’accord auquel sont parvenus le 22 février dernier  le Bureau national du SDJ, le  S.G et le directeur des ressources humaines du ministère.
Tout en rappelant la gravité  de la situation au sein du secteur et l’attitude de Mustapha Ramid qui s’est délié de ses engagements, le Conseil national a décidé d’entamer un programme évolutif de lutte en accordant au Bureau national la responsabilité de gérer les formes et le timing de ces actions pour  défendre au mieux les revendications des employés et fonctionnaires de la justice.  
Il impute aussi l’entière responsabilité au ministère de tout ce qui pourrait advenir des justiciables et des greffes en ce qui concerne les retards si le département campe sur ses positions
Les revendications mentionnées dans cet accord consistent à  transmettre des copies des projets de décision relatives  à la restructuration du secrétariat du greffe, des directions sectorielles, des directions régionales, du projet du guide référentiel des fonctions et des compétences  au Syndicat démocratique de la justice pour qu’il puisse  donner son avis.   
Elles  portent également sur la création de  l’Ecole nationale du secrétariat du greffe et la prise en considération des propositions du syndicat concernant particulièrement la restructuration et l’organisation de l’école ainsi que sur la réparation des  fonctionnaires classés dans  les échelles inférieures par la prise de certaines actions à caractère social à travers notamment  la Fondation  Mohammadia des œuvres sociales.
Le Bureau national demande également que les mesures législatives en coordination avec le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation des secteurs soient entamées pour l’annulation de l’épreuve de  l’oral des concours professionnels.
Appel a été lancé au ministère d’étudier les possibilités techniques pour octroyer une prime préférentielle qui sera prise en compte dans les résultats des concours professionnels obtenus par les fonctionnaires proches de la retraite et répartir les quotas sur les régions. De même qu’il a été décidé aux termes de cet accord de saisir par correspondance le chef du gouvernement pour accorder une exception aux titulaires de diplômes afin qu’ils puissent bénéficier  des concours d’intégration et d’ouvrir le dossier des licenciés du secteur et arrêter une liste des victimes des licenciements abusifs, et ce depuis 1996.
Il est évident que le SDJ n’a d’autre but que celui de défendre les intérêts du personnel de la Justice et par là même du pays.

LARBI BOUHAMIDA
Mardi 6 Mars 2012

Lu 585 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs