Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fabrication des faisceaux de câbles électriques : Démarrage de la deuxième usine de Delphi à Tanger




Fabrication des faisceaux de câbles électriques : Démarrage de la deuxième usine de Delphi à Tanger

C’est dans un contexte de récession économique qui a frappé de plein fouet l’industrie automobile mondiale que l’équipementier automobile “Delphi”, spécialisé dans la fabrication des faisceaux de câbles électriques a annoncé le démarrage, à Tanger, de sa deuxième unité spécialisée dans la fabrication de câblage automobile à Tanger.
La nouvelle usine, située dans la zone franche  de Tanger, est à présent entièrement opérationnelle, seulement quelques mois après le démarrage de la production en août 2008. Sur une surface de 60.000 m?, le deuxième site, qui comprend un espace pour la production de 23.400 m?, fournit du câblage pour différents modèles de constructeurs automobiles européens.
Les employés de Delphi ont été promus de la première usine de Delphi à Tanger après un processus de sélection et une formation spécifique. Le processus d’intégration prévoit des modules de formation spécifiques pour tous les nouveaux employés.  Le minimum est de 7 jours pour les opérateurs et peut atteindre 6 mois pour des profils plus spécifiques tels que les ingénieurs.
La nouvelle usine de Delphi devrait atteindre sa vitesse de croisière au cours des prochaines années. Aujourd’hui, la première usine emploie environ 4500 personnes et la deuxième usine, qui emploie déjà 800 personnes, devrait atteindre un effectif de 2500 personnes compte tenu des informations sur le marché dont nous disposons actuellement et de la demande future des clients.
Le système EOS (Enterprise Operating System) a été mis en place dans les deux usines de Delphi à Tanger. Les principes qui régissent l’EOS sont l’amélioration de la qualité et de la productivité tout en évitant le gaspillage. L’équipe marocaine a ainsi réussi un excellent démarrage de la production et a su maintenir un niveau d’efficacité élevé. “Notre investissement démontre la confiance que nous témoignons au Maroc, pays que nous considérons comme attractif pour y conduire nos activités”, a déclaré Stefaan Vandevelde, Président Delphi Systèmes de Distribution Electrique/Electronique au niveau international.
 Au nom de Delphi Packard Architecture Electrique/Electronique, Stefaan Vandevelde félicite l’équipe de management marocaine et ses employés pour avoir su fonctionner avec succès et avoir réussi à gagner la confiance de ses clients au niveau de la qualité et de l’efficacité de la production de Delphi au Maroc au cours des 10 dernières années.
Delphi a ouvert sa première usine à Tanger le 1er avril 1999 – date à laquelle la première ligne d’assemblage a démarré. Depuis cette date, Delphi est pionnier dans l’industrie automobile dans la région de Tanger et au Maroc en général.
« Le nouveau site vient répondre à la demande de nos clients de concevoir et produire des architectures électriques/électroniques qui fournissent des réseaux de distribution de puissance et de signaux pour des véhicules qui sont de plus en plus complexes », a indiqué Stefaan Vandevelde.
Et d’ajouter que «le fait que les nouvelles lignes d’assemblage aient pu démarrer avec succès nous permet d’être positionnés pour le business actuel et futur. Avec sa main d’œuvre qualifiée, ses infrastructures, une structure de coûts compétitive et un accueil chaleureux des personnes et des autorités marocaines, je crois que nos usines au Maroc joueront un rôle stratégique pour Delphi ».
Delphi Architecture Electrique/ Electronique (E/E) fournit des réseaux de distribution de courant de puissance et de signaux aux véhicules d’aujourd’hui qui sont de plus en plus complexes. Les ingénieurs Delphi travaillent comme des architectes en utilisant la boîte à outils Velocity™  qui comprend des outils de conception, d’analyse et de simulation, pour créer, dans le moindre détail, des modèles virtuels d’architecture E/E, pouvant aller jusqu’au développement du dernier connecteur, du boîtier électrique, du module électronique et du câblage électrique. Ils peuvent ainsi évaluer l’impact de différentes variantes afin de proposer un système d’architecture E/E optimisé.
A noter que le démarrage de cette nouvelle unité a été marqué par la présence des ministres de l’Industrie et du Commerce et celui de l’Emploi et de la Formation professionnelle, respectivement Ahmed Réda Chami et Jamal Rhmani. Ce dernier a  saisi cette occasion pour signaler que « grâce aux efforts déployés par les pouvoirs publics, et les investissements qui y sont implantés, une importante plate-forme industrielle pour le développement industriel dans la région du nord ». Et d’ajouter que «l’élargissement de la plate-forme Delphi aujourd’hui, est une preuve tangible de la bonne viabilité de cet investissement ».

Mohamed Kadimi
Lundi 16 Mars 2009

Lu 3336 fois


1.Posté par kawtar le 12/03/2010 12:20
merciiiiiiiiiiiii

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs