Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

FUS-MAS pour un choc aux couleurs africaines : L’IRT à la rude épreuve du Horoya Conakry




Fin de semaine aux couleurs continentales pour le FUS, le MAS et l’IRT qui disputeront les huitièmes de finale aller (bis) de la Coupe de la CAF, ultime étape avant la phase de poules.
Ainsi, dimanche à partir de 20 heures au Complexe Moulay El Hassan à Rabat, le public aura droit à une confrontation cent pour cent marocaine entre le FUS et le MAS qui sera sifflée par un trio d’arbitrage égyptien conduit par Mahmoud Zakaria Mohamed secondé par Tahssen Abo El Sadat Bedyer et Mahmoud Ahmed Kamel Abouelregal.
Un match choc entre deux lauréats de cette épreuve qui entretiennent l’espoir légitime de prolonger leur campagne africaine.  Un premier acte que le FUS abordera en l’absence de pas moins de sept cadres de l’équipe, à savoir Fouzir, Mandaw, El Aroui, Sidibé, Benarif, El Bassel et Niang, contrairement au MAS qui pourra compter pratiquement sur l’ensemble de son effectif à l’exception de Guiza.
Pour rappel, le FUS avait été reversé en Coupe de la CAF après avoir été sorti au stade des huitièmes de finale de la Ligue des champions par l’équipe libyenne d’Ahly Tripoli. En revanche, le MAS s’est qualifié à ce tour aux dépens des Congolais d’Atletique Renaissance Aiglons et des Ivoiriens de Sporting Club de Gagnoa.
Quant à l’Ittihad de Tanger, néophyte du concours, ce sera une autre paire de manches. La formation marocaine sera attendue de pied ferme, dimanche à 16 heures au stade 28 Septembre à Conakry, par son homologue guinéenne du Horoya AC, un habitué de la compétition continentale.
Le club tangérois s’était déplacé jeudi à Conakry sans le défenseur Mehdi Baltam qui ne s’est pas encore remis à cent pour cent de sa blessure. Hormis ce forfait, la délégation dépêchée pour ce match compte dans ses rangs des joueurs aguerris, décidés à franchir ce cap pour atteindre la phase des groupes. Et c’est le souhait ardent exprimé par le coach des Azzurblancos, Abdelhak Benchikha qui a fait savoir avant le voyage que ses protégés joueront à fond devant un adversaire chevronné, éliminé difficilement en Ligue des champions par les Tunisiens de l’Espérance. Et d’ajouter que l’IRT ambitionne de faire partie des clubs qui seront engagés dans la phase de poules, mais avant cela, il faut négocier sans dégâts ce premier acte qui sera arbitré par le Burkinabé Juste Ephrem Zio, assisté de ses compatriotes Seydou Tiama et Habib Judiacel Oumar Sanou.
Pour rappel, l’IRT avait eu raison aux précédents tours des équipes de l’AS Douanes du Niger et d’AS Kaloum de Guinée.
A signaler en dernier lieu que les matches retour sont programmés le 15 de ce mois avec un arbitrage égyptien pour IRT-Horoya AC et tunisien pour MAS-FUS.

Mohamed Bouarab
Samedi 8 Avril 2017

Lu 774 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs