Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

FDT, UMT, UGTM et UNTM montent au créneau : Les enseignants battent le pavé à Essaouira




La semaine dernière, le secteur de l'enseignement à Essaouira était en effervescence suite à une série de protestations  organisées par la coordination syndicale composée du Syndicat national de l'enseignement (FDT), la Fédération nationale des fonctionnaires de l'enseignement (UNTM), la Fédération nationale de l'enseignement (UMT) et la Fédération libre de l'enseignement (UGTM).. Ces quatre syndicats regroupés autour d'un projet de moralisation de l'action syndicale et d'institutionnalisation des rapports avec la délégation du ministère de l'Education nationale réclament le respect des engagements pris ultérieurement dans le cadre de la commission provinciale ainsi que dans le cadre des pourparlers avec la coordination syndicale.
A cet effet, le siège de la délégation du MEN  a abrité mardi 29 novembre un premier sit-in de protestation initié par les bureaux provinciaux des quatre centrales en réaction au report de la réunion de la commission provinciale. Lesdits syndicats ont pris connaissance de ce report seulement trois heures avant par le bureau de communication qui n’a pas daigné en informer également le Syndicat national de l'enseignement .  La deuxième étape des protestations avait eu lieu mercredi 30 novembre 2011 à travers un sit-in devant le siège de la délégation du MEN et largement soutenu par le corps enseignant qui a, massivement, répondu à l'appel des quatre syndicats. Quant au troisième mouvement exprimant la colère de la coordination, il a eu lieu le jeudi 1er décembre 2011 dans le hall de la délégation. D'après un communiqué diffusé par les quatre syndicats, ce débrayage intervient suite au non-respect des engagements tenus par l'administration qui n'a pas réagi positivement aux initiatives d'institutionnalisation et d'instauration des mécanismes de bonne gouvernance en vue de mieux protéger l'école publique et de préserver les droits et les acquis des fonctionnaires de l'enseignement. D'autre part, le communiqué met l'accent sur le déficit que connaissent certains établissements scolaires collégiaux dans plusieurs matières, les enseignants qui n'ont pas encore regagné leurs établissements d'affectation, entre autres. D'autre part, les élèves du lycée El Majd de la commune de Smimou ont organisé deux sit-in de protestation devant les sièges de la caïdat de Smimou et de la province d'Essaouira. Ils ont scandé des slogans exprimant leurs revendications relatives au manque de lits à l'internat, le déficit en matériel pédagogique dans les laboratoires, l'absence d’un surveillant général d’internat, et les problèmes d'approvisionnement en eau potable et en électricité, entre autres.

Abdelali khallad
Mardi 6 Décembre 2011

Lu 1162 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs