Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

FDT, CDT et UMT exigent l’ouverture dans les plus brefs délais d’un véritable dialogue

Les résultats doivent être rendus publics en mars prochain




FDT, CDT et UMT exigent  l’ouverture dans les plus brefs délais d’un véritable dialogue
La FDT, la CDT et l’UMT viennent d’adresser un mémorandum au chef du gouvernement. Ce document se veut une alerte au gouvernement sur la gravité de la situation sociale de la classe ouvrière marocaine et des salariés et un appel urgent à l’ouverture d’un dialogue social sérieux et responsable dans l’objectif d’aboutir à des accords contraignants pour les différents partenaires sociaux. C’est ce que soulignent les trois Centrales syndicales dans un communiqué rendu public. 
Cette situation qui a atteint des proportions insupportables et un degré de tension  sociale dont personne ne peut prévoir l’issue, a amené les centrales  à lancer un ultimatum au gouvernent pour l’ouverture d’un véritable dialogue social  dont les résultats devraient être annoncés au plus tard en mars prochain. 
Dans ce mémorandum,  tout en exprimant leur regret quant à l’attitude du gouvernement qui ne ménage aucun effort pour exclure et marginaliser  les principes du dialogue tel que stipulé dans la Constitution, restreindre  les libertés syndicales, porter un coup dur aux acquis,  les trois syndicats ont présenté l’essentiel de leurs revendications. A la lecture de ce document, les syndicats réitèrent leurs revendications qu’ils ont remises à l’ordre du jour.  Elles portent sur une série de mesures pour améliorer la situation des salariés et des fonctionnaires à même de leur permettre de mener une vie digne et pouvoir faire face à la cherté de la vie. Les revendications portent sur le respect des libertés syndicales, l’augmentation des salaires, la protection sociale, la législation sociale et les relations professionnelles ainsi que les revendications sectorielles et les libertés individuelles. 
Ils appellent le gouvernement à assumer ses responsabilités et à mettre  œuvre, en premier, le reliquat de l’accord du 26 avril 2011 qui comprend un train de mesures destinées  à améliorer les traitements des fonctionnaires et le salaire minimal dans le secteur privé.
A rappeler que ce document  comprend, entre autres mesures en faveur de la classe ouvrière, la promotion exceptionnelle, l'adoption du principe de plafond de quatre années comme délai maximal de l'attente de la promotion à compter de janvier 2012, la révision des statuts pour les corps à carrière professionnelle limitée à travers la création d'un nouvel échelon en conformité avec les différents statuts et le principe de justice au profil des fonctionnaires concernés en vue de leur permettre un parcours professionnel encourageant.
Ces engagements portent aussi sur l'élaboration d'une loi concernant l'organisation des œuvres sociales, le renforcement de la protection sociale à travers la révision du système juridique relatif aux accidents du travail, aux maladies professionnelles, aux allocations d'invalidité, et le traitement des problématiques liées à la santé et sécurité professionnelles, la médecine du travail, la prévention des risques professionnels, le renforcement de l'accès des fonctionnaires aux autres services sociaux, tels l'habitat, le transport, l'animation et autres, ainsi que la révision globale des statuts de la Fonction publique, ajoute le communiqué. 
Il s'agit aussi de la réforme de la grille des salaires et l'adoption des réformes globales de l'indemnité de séjour, la révision de tous les systèmes de notation et d'évaluation ainsi que ceux de formation continue et des commissions administratives paritaires. 
 

Larbi Bouhamida
Vendredi 14 Février 2014

Lu 903 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs